• Lieu:
  • Public: Tout public
Les horaires
  • Le mercredi 20/02 à 19h30

  • Le jeudi 21/02 à 20h30

  • Le vendredi 22/02 à 20h30

  • Le samedi 23/02 à 20h30

  • Le mercredi 27/02 à 19h30

  • Le jeudi 28/02 à 20h30

  • Le vendredi 01/03 à 20h30

  • Le samedi 02/03 à 20h30

Onze hommes se livrent à une danse qui va crescendo jusqu’aux limites de la transe et à un état modifié du corps.  Un spectacle hypnotique, tribal et animal.  En savoir plus

Bord de scène :

Rencontre avec l’équipe artistique, à l’issue de la représentation, le mercredi 27 février 2019.

Pour les étudiants, soirée spéciale à 5€ (représentation + bord de scène).

AVEC Linton AberleRuben BrownDavide GuarinoMichal Adam GoralGustavo MonteiroOskari NyyssöläEmeric RabotNelson Reguera PerezOliver Tida TidaEduard TurullDuarte Valadares
SON Francisco López
LUMIÈRE Bruno Gilbert
TRAVAIL VOCAL Jean Fürst
ASSISTANAT Vincenzo Carta¸ David Zagari
CHORÉGRAPHIE, DIRECTION ARTISTIQUE Thierry Smits
Une production de la Compagnie Thor en association avec le Théâtre Varia. En coproduction avec Châteauvallon, Scène Nationale. Avec le soutien du Ministère de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Wallonie Bruxelles International et Wallonie-Bruxelles Théâtre/Danse.

Cie Thor
Fabien Defendini (Production)
Jean François Lejeune, Bruno Gilbert (Régie)

Diffusion
juliette Buffard Scalabre (Derviche Diffusion)

Le spectacle a été créé le 6 octobre 2016 au Studio Thor, en association avec le Théâtre Varia.

© Fatih M. Kaynak

Presse écrite :

« Cette pièce est superbement interprétée par des artistes d’horizons, d’écoles et de cultures différents. On est là face à une sorte d’apothéose naturelle de la danse. » Le Figaro, François Delétraz, 6 juillet 2018

« Les hommes se rassemblent et partent ensemble dans un voyage de transe qui culmine dans une couronne humaine aux mouvements harmonieux et épurés. » L’Echo, Didier Béclard, 15 octobre 2016

« Si Anima Ardens n’a pas les vertus hallucinatoires de l’Ayahuasca, son rituel chamanique a de quoi vous enfiévrer une heure durant. » Le Soir, Catherine Makereel, critique, 10 octobre 2018

« Enfin vient la tribu, avec toute la puissance du souffle, les ensembles dans lesquels le chorégraphe excelle, une circulation organique, une intensité saisissante. » La Libre Belgique, Marie Baudet, critique, 7 octobre 2016

Partager la page