20 décembre à 17h – Petit Varia

Depuis 7 semaines, des Bruxellois de 18 à 80 ans, venus de tous horizons, ont fait le pari de travailler la danse, le chant et la vidéo.
7 rencontres les ont mobilisés autour de « la frontière du langage ».
Ensemble, ils ont chanté, filmé, dansé… se sont découverts et ont fait l’expérience de s’apprivoiser, d’échanger, de se questionner.

Jeudi 20 décembre à 17 heures au Petit Varia, le groupe présentera l’avancée de son travail sous forme d’un ultime atelier où toutes les disciplines vont se côtoyer. Vous même si vous le souhaitez aurez l’occasion d’y participer.

Nous vous invitons à la rencontre de ce projet. La présentation est ouverte et gratuite.
Collation et verre de l’amitié prévus… et offerts.

Ont participé aux ateliers Marie, Fatiha, Hakim, Vadim, Stella, Typhen, Stéphane, Zoé, Virgile, Véra, Fabienne, Vladimir, Sandra, Daniel, Cindy, Nicole, Henifi, Gracia et les jeunes seniors de Viva Jette.

Ils ont été accompagnés des artistes-animatrices Julie Leyder, Laura Mas Sauri, Aurélia Pfend et Ariane Rousseau. Et de Glenn Kerfriden, coordinateur du projet.

La réservation est souhaitée (02 640 35 50) pour que nous puissions vous accueillir au mieux.
Mais ne vous retenez pas de nous rejoindre si vous vous décidez à la dernière minute !
Petit Varia – Rue Gray 154 – 1050 Ixelles.

Coproduction CPAS d’Ixelles / Rideau de Bruxelles / Théâtre Varia / Centre vidéo de Bruxelles. Production déléguée Théâtre Varia.
Avec l’aide de la Commission communautaire française dans le cadre du Fonds d’impulsion à la politique des immigrés (FIPI) dont l’objectif est de soutenir les projets qui favorisent l’intégration sociale des personnes d’origine étrangère, la prévention des discriminations et le dialogue interculturel.
Avec le soutien de Cera, la plus grande coopérative de Belgique qui fédère des ressources humaines, des moyens et des organisations pour prendre des initiatives et réaliser des projets avec l’objectif clair : « S’investir dans le bien-être et la prospérité » (www.cera.coop).

Ce deuxième volet se veut également un hommage à Rachid qui avait marqué la 1ère édition par sa présence et son talent.

Partager la page