RENCONTRE avec l’équipe artistique de Thibaut Wenger autour du spectacle Combat de nègre et de chiens.

À l’issue de la représentation du
MERCREDI 25 AVRIL.

« Combat de nègre et de chiens ne parle pas de l’Afrique et des Noirs, elle ne raconte ni le néocolonialisme ni la question raciale. (…) Elle parle surtout d’êtres humains, isolés dans un certain lieu du monde qui leur est étranger. »
Bernard-Marie KOLTÈS

Créé en octobre 2016 au Théâtre des Martyrs, la pièce a été saluée par la presse et le public. Pour servir la langue poétique et râpeuse de Koltès, Thibaut Wenger choisit une mise en scène sombre, dans une pénombre à la frontière entre nuit noire et lumière électrique. Un univers surréaliste, cauchemardesque et hypnotique se mêle à un monde réaliste et anxiogène qui flirte avec le cinéma américain et la conquête de l’Ouest. Cette pièce met en avant un microcosme européen fermé et confronté à l’inconnu. La seule véritable action de la pièce est la parole, forte et fissurée à la fois. Tout en éloignant les personnages d’eux-mêmes et des autres, elle les renvoie à leurs propres contradictions et leur mauvaise foi qui prête à rire. Il y a dans cette recherche vaine d’une conscience de l’autre, l’aveu d’une défaite, des routes qui ne mènent nulle part et un monde où tout reste à construire.

Ne manquez pas cette reprise, cette « mise en scène qui prend véritablement aux tripes » (Frédérique Meichler, L’Alsace) servie par « une distribution remarquable » (Marie Baudet, La Libre Belgique).

THIBAUT WENGER

Après des études de cinéma, il a été élève à l’INSAS dont il est diplômé en mise en scène théâtre. Il a mis en scène La Cerisaie et Platonov de Tchekhov au Théâtre Varia et au Théâtre Océan Nord à Bruxelles, Dors mon petit enfant de Jon Fosse au Théâtre National à Bruxelles –Festival XS, Lenz et Woyzeck de Büchner, L’Enfant froid de Mayenburg, La Mission de Müller, La Nuit juste avant les forêts de Koltès, Tout contre Léo de Christophe Honoré…
Il joue parfois dans ses spectacles, ainsi que pour Sabine Durand, Adeline Rosenstein… Il travaille également comme pédagogue, en Belgique et au Sénégal et a dirigé le Festival Premiers Actes de 2008 à 2013 en Alsace.

Partager la page