• Lieu: Petit Varia
  • Public: Tout public
Les horaires
  • Le jeudi 17/03 à 20h

  • Le vendredi 18/03 à 20h

  • Le samedi 19/03 à 20h

  • Le mardi 22/03 à 20h

  • Le mercredi 23/03 à 20h

  • Le jeudi 24/03 à 20h

  • Le vendredi 25/03 à 20h

Dans le Sud-Ouest, entre Lénine et Lennon, Staline et Stallone

 

Né dans le Sud-Ouest de la France (Lot et Garonne), Stéphane Arcas suit une formation aux Beaux-Arts à Toulouse, puis à Marseille. Son travail qui s’inscrit dans la mouvance « iconoclaste multimédia » et « minimal anonyme », mêle l’art classique et la culture punk. Au début des années 2000, il entre dans le théâtre d’abord en tant que vidéaste, scénographe ou comédien, puis pleinement en passant lui-même à la mise en scène et à l’écriture de ses propres projets. En 2005, il s’installe à Bruxelles.

Bleu Bleu est à l’origine une nouvelle qu’il écrit à Marseille sur un carnet et qu’il retrouve inopinément une vingtaine d’années plus tard. De façon très crue, très romancée, et tournée avec humour à son avantage, il y raconte des pans de sa vie lorsqu’il était étudiant aux Beaux-Arts à Toulouse. En la relisant, il s’aperçoit avec le recul qu’il y décrit cette génération née dans les années 1960-1980 dont il fait partie et qu’on a appelée génération X.

On y suit les tribulations d’un groupe qui vit plus ou moins en communauté dans un appartement et dont le souci premier n’est pas de s’occuper de l’intendance et de la vie quotidienne. On y fait la connaissance de trois artistes allumés qui veulent monter une exposition, de couples qui se remettent en question, et d’une série d’autres énergumènes. Tous ont cette propension à aimer le sexe et la fête, à brûler la chandelle par les deux bouts. Tous ont des projets et des rêves plein la tête, mais avec une tendance à rester affalés dans le canapé.

Tour à tour exaltés, indolents ou provocateurs, les trois artistes se lancent courageusement dans la revente de drogue pour financer leur production artistique. Pris au jeu de cette activité commerciale, elle devient le sujet dominant de leur travail. Ils finissent par filmer une série de portraits de leurs clients et de leurs fournisseurs, ce qui donne au final un panorama de l’état d’esprit de cette génération X et de la philosophie grunge qu’elle a engendrée.

Avec Bleu Bleu, Stéphane Arcas épingle une jeunesse prise dans son propre étau. Entre le rejet des règles et le refus de la morale, entre la difficulté à trouver une place et à être adulte, elle vit en pleine épidémie de sida, à une période où le communisme est mort et où le libéralisme n’est pas une panacée. Entre son désenchantement et ses frustrations, son désir forcené d’individualisme et sa volonté de révolte contre la société, au milieu de la vie, des virées et des rires, s’installe alors, con, sous le soleil de ce Sud-Ouest toulousain, con, où se déroule l’histoire, l’apathie. L’aboulie. L’à quoi bon ?

Bleu Bleu est à la fois un thriller désinvolte et un tableau politico-poétique composé d’une étrange substance comique. Lorsque la situation paraît désespérée, si on ferme les yeux, qu’on envisage les choses autrement, on s’aperçoit qu’elle prête à rire.

Photo : Michel Boermans

AVEC Renaud Cagna, Cécile Chèvre, Ugo Dehaes, Chloé De Grom, Julien Jaillot, Nicolas Luçon, Guylène Olivares, Philippe Sangdor, Candy Saulnier, Claude Schmitz, Arnaud Timmermans | MUSIQUE LIVE Michel Cloup | SCÉNOGRAPHIE Marie Szersnovicz | LUMIÈRES Margareta Andersen | CRÉATION SONORE Aymeric De Tapol | ÉCRITURE et MISE EN SCÈNE Stéphane Arcas

Un spectacle de Ad Hominem/Black Flag, avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, service du Théâtre et de Wallonie-Bruxelles Théâtre / Danse.

Bleu Bleu a été créé le 14 janvier 2014 au Théâtre Océan Nord à Bruxelles. Il a été sélectionné dans l’édition 2015 du Festival Impatience à Paris, un festival programmé en commun par Télérama et le Théâtre du Rond-Point, le Théâtre National de la Colline et le 104.

www.stephanearcas.com | CHARGÉ DE PRODUCTION Arnaud Timmermans

Portail culture RTBF.be, Sylvia Botella, 22 mars 2013 :
Interview : SOUS LE SOLEIL BLEU BLEU DE STÉPHANE ARCAS
« Selon le plasticien, dramaturge et metteur en scène Stéphane Arcas : Lorsque la situation devient désespérée, si on ferme les yeux, qu’on envisage l’affaire autrement, on s’aperçoit qu’elle prête à rire. Nous avons rencontré Stéphane Arcas. Il nous parle de sa pièce Bleu Bleu sans fioritures, sans tapage. L’art mène à tout, jusqu’aux confins du monde, du « non » et de la résistance. »
Lire l’article

BX1, L’Affiche, Mélissa Israel, 17 mars 2016 :
Interview de Julien Jaillot (à 1min28sec)
Voir la vidéo

Libération, Emmanuelle Richard, 16 mars 2016 :
Article : MICHEL CLOUP, LE ROCK APPRIVOISE
Lire l’article

Focus Vif, Nurten Aka, janvier 2014 :
Critique : A LA DÉRIVE
Lire l’article

RTBF.be, Christian Jade, janvier 2014 :
Critique : THÉÂTRE D’ÉCORCHÉS VIFS
Lire l’article

L’Echo, Bernard Roisin, janvier 2014 :
Critique : CONFLITS D’UNE GENERATION SACRIFIÉE
Lire l’article

Le Soir, Catherine Makereel, janvier 2014 :
Critique : « Comédie grunge, prévient le sous-titre de « Bleu Bleu » de Stéphane Arcas. Promesse vite tenue par Nicolas Luçon qui entame cette pièce sous acide, titubant avec une folie douce dans une fascinante envolée lyrique sur les reflets bleutés d’un bouquet de bouleaux dans la nuit (…) » Lire l’article complet

Rue du Théâtre.eu, Suzane Vanina, janvier 2014 :
Critique : LA BOHÈME FAÇON GRUNGE
Lire l’article

La Libre Belgique, Marie Baudet, janvier 2014 :
Critique : VOYAGE EN PAYS GRUNGE, A L’OCÉAN NORD
« Avec des variations de rythme et de ton, avec une solide et éclectique distribution (…), avec une flopée de références tant artistiques qu’historiques voire sociologiques, avec une scénographie foisonnante de Marie Szersnovicz, avec de la musique live par Michel Cloup et Aymeric de Tapol, avec une écriture fuselée et profuse, avec aussi quelques longueurs frisant le nombrilisme, avec désinvolture, humour et lumière noire, Stéphane Arcas fait de Bleu Bleu et de tous les malaises qu’il charrie un voyage métaphorique, plastique, un témoignage poétique. »

Partager la page