CAFÉ DE LA MORT

Parler de la mort ne tue pas !

illu_café-de-la-mort
Samedi 18 mars de 17h à 18h30, en prélude au spectacle APRES NOUS LES MOUCHES de Stéphane Bissot

Une rencontre animée par Sandrine Tenaud, cofondatrice de la Fondation  « La mort fait partie de la vie »

Dans nos sociétés occidentales, la mort est souvent taboue ou empreinte de discours négatifs qui visent à l’éluder. Qui ose parler de la mort ? Et pourquoi est-ce si gênant de l’aborder ? « Les spécialistes » auraient-ils l’exclusivité sur le sujet ?

La mort appartient d’abord à tout un chacun. Au regard des traditions séculaires de transmission orale, l’homme est légitime dans son expression de la mort. Chaleureux et ouverts à tous, les Cafés de la mort s’inscrivent dans la continuité des rites oraux en faisant émerger un discours spontané et intuitif autour de la mort.

Orienté sur la liberté d’expression, le Café est un moment d’écoute privilégié et neutre. Des histoires aux questions de chacun, dans la force des témoignages, parfois sur fond d’humour, toujours dans le respect, les regards sur la mort se croisent et la mort, ainsi, se dévoile…

Organisés un peu partout en Belgique par la Fondation « La mort fait partie de la vie »,  ces cafés ont à l’origine été initiés en Suisse par Bernard Crettaz.

DURÉE : +/- 1h30
ENTRÉE LIBRE
JAUGE LIMITÉE / RÉSERVATION CONSEILLÉE : reservation@varia.be


Plus d’infos ?

Fondation « La mort fait partie de la vie » : http://lamortfaitpartiedelavie.com/

Partager la page