• Lieu:
    Petit Varia
  • Public:
    Tout public
Les horaires
  • Le mardi 24/01 à 20h

  • Le mercredi 25/01 à 20h

  • Le jeudi 26/01 à 20h

  • Le vendredi 27/01 à 20h

  • Le samedi 28/01 à 20h

  • Le mardi 31/01 à 20h

  • Le mercredi 01/02 à 20h

  • Le jeudi 02/02 à 20h

  • Le vendredi 03/02 à 20h

  • Le samedi 04/02 à 20h

  • Le mardi 07/02 à 20h

  • Le mercredi 08/02 à 20h

  • Le jeudi 09/02 à 20h

  • Le vendredi 10/02 à 20h

  • Le samedi 11/02 à 20h

Entre le marteau et l’enclume

La manager est là pour assurer le fonctionnement optimal de l’entreprise et garantir son rendement maximal. Serrée dans son tailleur chic et assise dans son bureau impeccable et design, elle a le devoir de se soucier de ses employés, de leur forme, de leur moral et de la vie qu’ils mènent au dehors comme au sein de l’entreprise. Tout est important, tout peut influer et faire vaciller les chiffres. La manager surveille particulièrement Emma. Cette jeune et nouvelle recrue est-elle bien au fait de la politique de l’entreprise ? A-t-elle bien lu les clauses de son contrat ? Est-elle bien consciente que les relations professionnelles doivent strictement le rester ? De nos jours, un bon travail qui offre d’excellentes perspectives de carrière ne court pas les rues. Jusqu’où Emma est-elle prête à aller pour garder son emploi ?

Si les entretiens quotidiens menés yeux dans les yeux entre la manager et Emma, sont parsemés de jets d’humour noir, ils se transforment progressivement en un interrogatoire lapidaire et glaçant, puis en un troublant, effrayant et oppressant cauchemar. La pièce de Mike Bartlett exagère jusqu’au paroxysme la dépendance et la soumission au travail, et la mise en scène de Marcel Delval nous fait prendre toute la mesure de la réalité d’un système.

 

  • Mike Bartlett | Plays for the theatre include: Wild (Hampstead Theatre); Game (Almeida), King Charles III (Almeida Theatre/Wyndham’s Theatre/Music Box Theatre, New York), An Intervention (Paines Plough/Watford), Bull (Sheffield Theatres/Off Broadway/Young Vic), Medea (Headlong/Glasgow Citizens/Watford/Warwick), Chariots of Fire (Hampstead Theatre/Gielgud Theatre), 13 (National Theatre), Decade (co-writer Headlong), Earthquakes in London (Headlong, National Theatre), Love,Love,Love (Paines Plough / Plymouth Theatre Royal/Royal Court), Cock, Contractions, My Child (Royal Court Theatre), Artefacts (Bush Theatre/ Nabokov) — Plays for the radio: King Charles III, Cock, Heart, The Core, Family Man, Love Contract (BBC Radio 4), The Steps, Not Talking (BBC Radio 3). As Director: Medea (Headlong /Glasgow Citizens/ Watford/Warwick), Honest (Theatre Royal Northampton) — Television includes: Doctor Foster (Drama Republic/BBC), The Town (Big Talk Productions
  • At the 2015 Olivier Awards KING CHARLES III won Best New Play and BULL won Outstanding Achievement in an Affiliate Theatre. LOVE,LOVE,LOVE won Best New Play in the 2011 Theatre Awards UK and COCK won an Olivier Award in 2010 for Outstanding Achievement in an Affiliate Theatre

Etes-vous polyvalent(e), ambivalent(e) ou univalent(e) ?
Pour aborder le sujet de manière ludique : Quizz autour du monde du travail. Cliquez ici.

La Petite Interview de Marcel Delval

La Petite Interview d’Hélène Theunissen et Joséphine de Renesse

Vous voulez poursuivre en lecture ? Voici la retranscription des deux interviews. Bonne lecture !

AVEC Joséphine de Renesse, Hélène Theunissen
SCÉNOGRAPHIE | VIDÉO | LUMIÈRES Arié van Egmond
ASSISTANAT VIDÉO Adrien Monfleur
CRÉATION COSTUMES Odile Dubucq
CRÉATION SON Jean-Maël Guyot
CREATION MAQUILLAGE : Zaza Da Fonseca
MISE EN SCÈNE Marcel Delval

Un spectacle du Théâtre Varia. Première création en Belgique.

Contractions a été créé au Royal Court Theatre à Londres en mai 2008.

Contractions de Mike Bartlett est représenté dans les pays de langue française par l’agence Drama- Suzanne Sarquier – www.dramaparis.com – en accord avec The Agency à Londres.

La pièce est publiée aux éditions A&C Black ©2008. La version française est publiée aux éditions Actes Sud-Papiers, 2012. Avec l’aide à la traduction de La Maison Antoine Vitez.

VERSION FRANÇAISE Kelly Rivière

Radio Campus, La conspiration des planches, Nicolas Naizy, 9 février 2017 :
Critique
Écouter le podcast (de 6min50sec à 11min33sec)

La Première, Entrez sans frapper, Catherine Makereel, 7 février 2017 :
Chronique théâtre
Écouter le podcast (de 1:05:56 à 1:07:40)

Metro, « Au théâtre cette semaine », Nicolas Naizy, 7 février 2017 :
Critique
« À travers une mise en scène aux accents futuristes, Marcel Delval place ses deux comédiennes dans un aquarium pour être mieux observées. Joséphine de Rennesse s’investit dans son rôle d’employée qui en veut mais qui ne comprend pas pourquoi ses flirts intéressent tellement sa boss. Hélène Theunissen campe solidement une cheffe de service monolithique et plus procédurière que véritablement manipulatrice. Ses questions sont insidieuses et témoignent d’un système prêt à broyer. De quoi faire froid dans le dos. » Lire l’article complet

Le Soir, Catherine Makereel, 7 février 2017 :
Critique : DANS L’ENFER DES RESSOURCES (IN)HUMAINES
« Précise, au scalpel, la mise en scène de Marcel Delval orchestre ce cauchemar orwellien avec une froideur aiguë, intimidante. (…) Les deux comédiennes sont pour beaucoup aussi dans les troublants échos de cette déshumanisation. » Lire l’article complet

Demandez le programme, Palmina Di Meo, 2 février 2017 :
Interview de Marcel Delval
Lire l’article

La Première, Journal parlé de 6h, Nicole Debarre, 31 janvier 2017 :
Interview d’Hélène Theunissen
Écouter le podcast (de 7min22sec à 9min06sec)

Alter Échos, Manon Legrand, 30 janvier 2017 :
L’interview du vendredi : CONTRACTIONS, LENTE MISE A MORT EN ENTREPRISE
Rencontre avec Marcel Delval et Joséphine de Renesse. Lire l’article

Le Suricate, Elodie Mertz, 28 janvier 2017 :
Critique : CONTRACTIONS, « CONTRACTER » A LA VIE A LA MORT
« La pièce se déroule entre trois murs où sont projetées des images qui accentuent l’aspect rationnel et la surveillance à l’œuvre dans le texte. Le décor est sobre, les images sur les parois se ressemblent et les entretiens entre l’employée et la manager, visage de l’entreprise, semblent répétitifs. (…) Les échanges sont rythmés et, au début, l’absurdité des questions et des réactions de la manager provoquent le rire. Peu à peu l’absurde devient pourtant kafkaïen et le rire se fait grinçant. » Lire l’article complet

La Libre Belgique, Marie Baudet, 28 janvier 2017 :
Critique : GLAÇANTES « CONTRACTIONS » AU VARIA
« Avec ses dialogues brefs, presque syncopés, « Contractions » est ici livré dans une tonalité neutre et systématique, accentuant la séquence des scènes. Où s’amoncellent injonctions et diktats, où s’insinue le contrôle, toujours plus insidieux et insistant. Où l’humain de chair et d’émotion est contraint de se muer en machine à productivité. » Lire l’article complet

La Première, Questions Clés, Véronique Thyberghien, 27 janvier 2017 :
Interview de Marcel Delval : FAUT-IL UN PERMIS D’AIMER AU TRAVAIL ?
Écouter le podcast

Radio Panik, La voie sans frontières, 27 janvier 2017 :
Info/débats : LE TRAVAIL EN QUESTIONS
Écouter le podcast

Bruzz, Gilles Bechet, 26 janvier 2017 :
Annonce : Théâtre, notre top 3 de la semaine
Lire l’article

Partager la page