• Lieu:
    Grand Varia
  • Public:
    Adultes
Les horaires
  • Le mardi 15/11 à 20h30

  • Le mercredi 16/11 à 19h30

  • Le jeudi 17/11 à 20h30

  • Le vendredi 18/11 à 20h30

  • Le samedi 19/11 à 20h30

  • Le mardi 22/11 à 20h30

  • Le mercredi 23/11 à 19h30

  • Le jeudi 24/11 à 20h30

  • Le vendredi 25/11 à 20h30

  • Le samedi 26/11 à 20h30

L’homme est une femme comme les autres

Les personnages de Don Giovanni et autres Casanova refusent d’être assujettis aux normes sociales. Ils vivent librement, passionnément et ne renoncent à aucune de leurs convictions. Leur Moi individuel qui ne connaît aucun frein l’emporte sur le Moi social qui contraint et astreint. Seraient-ils donc des êtres hors du commun dotés d’une vigueur extraordinaire ?

Leur mythe en tout cas a la peau dure et reste une source d’inspiration soumise à des fluctuations. A l’aune de notre époque contemporaine, du féminisme et de l’émancipation homosexuelle qui ont ouvert bien des brèches sur les genres, les codes et les moeurs, le modèle archaïque de la virilité s’est affaibli mais n’a pas rompu. Des mutations se sont opérées au sein de sa représentation. On ne naît pas plus femme qu’on ne naît homme. On le devient et on l’exprime. Mais comment ?

Au Giovanni’s Club, Claudio Bernardo met en cause et en spectacle l’homme, le vrai, le viril, le masculin. Il est l’heure de questionner ses failles et ses fêlures, de soulever ses masques et ses parures. Création, pouvoir et séduction sont au programme d’une soirée où l’audace est au rendez-vous.

Le Giovanni’s Club est un lieu imaginaire, un cabaret des libertés où l’on va gratter dans les chairs masculines pour pousser aux aveux et révéler les mensonges.

Il ne reste plus qu’à entrer et que les rideaux se lèvent pour jouer des ombres et des lumières humaines…

Interdit aux moins de 16 ans

arsmusica

Pour prolonger la réflexion, l’interview complète. Bonne lecture !

AVEC Mikael Bres, Vincent Clavaguera-Pratx, Ezra Fieremans, Rafael Gomes, Calixto Neto, Mavi Veloso, Christos Xyrafakis, Jérôme Varnier (chant lyrique) Mimbi Lubansu (l’enfant)
COMPOSITION ORIGINALE Jean-Philippe Collard-Neven, Yves de Mey
MUSIQUE Don Giovanni de W. A. Mozart (extraits), Musiques populaires
CRÉATION LUMIÈRES Marco Forcella
CRÉATION COSTUMES Jean-Paul Lespagnard
ASSISTANAT SCÉNOGRAPHIQUE Marie Ghaye
ASSISTANAT CHORÉGRAPHIQUE Anne-Cécile Massoni
CONCEPT | SCÉNOGRAPHIE CHORÉGRAPHIE Claudio Bernardo

Un spectacle de la compagnie As Palavras, en coproduction avec Ars Musica et le Théâtre de Liège.

Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles Service de la Danse.

Avec le soutien du Théâtre Varia, Charleroi Danses, SACD Belgique, Wallonie Bruxelles International et Wallonie-Bruxelles Théâtre/Danse

La Trois, Jour de relâche – le mag, Sylvia Botella, 5 décembre 2016 :
Annonce dans les coups de cœur
Voir la vidéo (rdv à 31min52sec)

Le Soir, Jean-Marie Wynants, 26 novembre 2016 :
Critique : UNE AUTRE IMAGE DU MASCULIN
« Claudio Bernardo part du mythe de Don Juan pour interroger l’image de la masculinité. Un spectacle qui invite à la réflexion à partir de la danse, du texte et de l’humour. » Lire l’article complet

Rue du Théâtre, Suzane Vanina, 26 novembre 2016 :
Critique : LA « VIRILITUDE » ?
« Au Giovanni’s Club, les hommes (…) se débarrassent de tous les clichés, s’autorisent des interdits… alors que les fantômes de mâles illustres hantent les coulisses, ou le devant de la scène (…) et que se succèdent des moments-choc qui marqueront encore longtemps les esprits ! » Lire l’article complet

Radio Campus, La conspiration des planches, Sophie Righi, 23 novembre 2016 :
Critique
Écouter le podcast (de 9min58sec à 15min)

La Première, Entrez sans frapper, Jean-Marie Wynants, 22 novembre 2016 :
Chronique danse
Écouter le podcast (de 37min30sec à 45min12sec)

Culture Remains, Helen Beyer, 22 novembre 2016 :
Critique : GIOVANNI’S CLUB, QUESTIONNER LA MASCULINITÉ
« Giovanni’s Club remet en question nos schémas de pensée sur la virilité sans pour autant être dans la dénonciation ou l’affirmation d’un message social ou politique. (…) Claudio Bernardo nous met simplement face à une succession de scènes qui posent des questions. A nous de trouver nos propres réponses. Ainsi, à l’image de cette scène de lutte où deux hommes semblent se battre, les chorégraphies du spectacle oscillent entre bataille, romance, acte sexuel, danse d’amour ou de fraternité. » Lire l’article complet

Pure FM, Drugstore, Xavier Ess, 18 novembre 2016 :
Chronique Question de Genres
Ecouter le podcast

L’Écho, Didier Béclard, 17 novembre 2016 :
Critique : L’HOMME EST UN LOUP POUR LA FEMME
« La mise en scène est grandiose et les interprètes impressionnants par leur précision et leur aptitude à se rire des frontières qui séparent les différentes disciplines. (…) Très écrite mais toujours subtile, la chorégraphie est omniprésente. » Lire l’article complet

La Libre Belgique, Marie Baudet, 17 novembre 2016 :
Critique : GIOVANNI’S CLUB OU LE MÉLANGE DES GENRES
« Avec “Giovanni’s Club”, création de sa compagnie coproduite par Ars Musica et le Théâtre de Liège, et présenté en primeur au Varia, il nous emmène “comme dans un rêve qui se rêve lui-même”. Une étrangeté est à l’œuvre qui évoque par moments l’univers de David Lynch. Onirique en tout cas, excentrique parfois, souvent contenu. » Lire l’article complet

La Première, Bande de curieux, Nicole Debarre, 15 novembre 2016 :
Chronique (critique + interview)
Écouter le podcast (de 8min22sec à 13min13sec)

Musiq3, L’info culturelle de 17h, François Caudron, 15 novembre 2016 :
Interview de Claudio Bernardo
Écouter le podcast

La Libre Culture, Marie Baudet, 9 novembre 2016 :
Annonce :  CE QUE DISENT LES MYTHES
Lire l’article

Partager la page