Guillaume Kerbusch… qui es-tu?

Originaire de Châtelet, Guillaume Kerbusch commence les cours de théâtre dès l’âge de 7 ans. En 2007, il entre au Conservatoire Royal de Mons dans la classe de Bernard Cogniaux. Suite à une proposition de Patrick Hella, il passe des auditions pour le cinéma et joue aux côtés de Cécile de France dans Sœur Sourire de Stijn Coninkx, donne la réplique à Thierry Lhermitte dans Sans Rancune d’Yves Hanchart et est le fils de Michèle Laroque dans Oscar et la Dame Rose d’Eric Emmanuel Schmitt. À sa sortie du Conservatoire, Guillaume s’intéresse à des projets mis en scène par des amis, puis participe au Roi Lear de Lorent Wanson présenté au Théâtre Royal du Parc et au manège.mons. On le voit encore dans Le mouton et la baleine d’Ahmed Ghazali, mis en scène de Jasmina Douieb au Théâtre Océan Nord et à l’Atelier 210. Il a été aussi assistant à la mise en scène et a toujours des liens forts avec Anne-Marie White, directrice artistique du Théâtre du Trilium à Ottawa. Sa participation à Nuages et quelques gouttes de pluie, de Marc Hendrickx et Dirk Dobbeleers (spectacle jeune public du Théâtre de la Marquise qui a tourné plus de 80 fois en Région wallonne), a été déterminante. Il a eu un véritable coup de cœur pour le public adolescent et a décidé de lui raconter son histoire.

dessin-guillaume

La qualité que je préfère chez un(e) comédien/comédienne :
La générosité

Mon principal défaut en tant qu’acteur :
Je veux être trop bon

Ce que j’aimerais améliorer dans mon travail :
Avoir plus de rigueur

Les comédiens qui m’inspirent :
Philippe Jeusette, Jean-Marie Pétiniot, Julien Roy… tous ces comédiens dont on peut retracer la belle carrière

Mes mentors :
Sylvie Landuyt qui a été mon professeur au Conservatoire et auprès de qui je continue à chercher conseil

Le mot que je préfère :
Ambitieux

Le mot que je déteste :
Blocage

Ce que je préfère dans mon métier :
Les gens

Ce que je déteste dans mon métier :
Le fait que mener un projet à terme prenne beaucoup de temps

Mon état d’esprit actuel :
J’essaie de construire quelque chose

Ma drogue :
Le café

La faute qui m’inspire le plus d’indulgence dans ma profession :
L’échec

Comment j’aimerais mourir :
Avec des gens près de moi

Si Dieu existe, j’aimerais l’entendre dire après ma mort :
Souris !

Ma devise :
Il faut toujours se relever

Je suis plutôt du soir ou du matin :
Du soir

Partager la page