Le questionnaire de Proust version Isabelle Gyselinx

Metteur et scène et pédagogue, Isabelle Gyselinx crée sa compagnie Paf le chien en 1997 et signe un spectacle éponyme au Théâtre de la Place et à Océan Nord la même année. Depuis, elle a mis en scène de nombreux spectacles, principalement à Liège. L’instruction de Peter Weiss en 2005 lui vaut une tournée aux Bouffes du Nord à Paris, au Young Vic Theater de Londres, au Rwanda, au Japon et aux États-Unis. Elle est professeur d’art dramatique à l’ESACT/Conservatoire de Liège et mène des activités pédagogiques à Moscou, au Rwanda et en République démocratique du Congo.

Dessin--Gyselinx

La qualité que je préfère chez un(e) comédien/comédienne :
Qu’il soit un comédien ou une comédienne

Mon principal défaut en tant que metteur en scène :
Je n’ai pas assez de talent

Ce que j’aimerais améliorer dans mon travail :
J’aimerais être plus rapide

Les auteurs qui m’inspirent :
Beckett bien entendu, mais aussi Shakespeare, Pasolini, Sarah Kane, Thomas Bernhard…

Le mot que je préfère :
Rien

Le mot que je déteste :
Féminisme

Ce que je préfère dans mon métier :
Être avec des acteurs

Ce que je déteste dans mon métier :
Ne pas être avec des acteurs

Mon état d’esprit actuel :
Doux

Ma drogue :
Je n’aime pas les addictions

La faute qui m’inspire le plus d’indulgence dans ma profession :
Il n’y a pas de fautes avec des acteurs. Mais je suis très indulgente avec la mémoire.

Comment j’aimerais mourir :
Je m’en contrefiche.

Si Dieu existe, j’…
Il n’existe pas.

Je suis plutôt du soir ou du matin :
Du soir

Partager la page