• Lieu: Grand Varia
  • Public: Tout public
Les horaires
  • Le jeudi 26/02 à 20h30

  • Le vendredi 27/02 à 20h30

  • Le samedi 28/02 à 20h30

  • Le mardi 03/03 à 20h30

  • Le mercredi 04/03 à 19h30

  • Le jeudi 05/03 à 20h30

  • Le vendredi 06/03 à 20h30

  • Le samedi 07/03 à 20h30

Sur le plateau : quatre comédiens d’un certain âge, et d’une trempe certaine. Ce sont des enfants morts. Depuis combien de temps le sont-ils? Si parfois ils s’en rappellent, le plus souvent ils oublient. Ce qu’ils savent, c’est qu’ils sont en transit dans ce tramway pour quatre, conduit par un ange, et que, tant que des personnes penseront à eux, ils y demeureront.

Qui va descendre? Qui va monter ? Et quand ?

Obligés de cohabiter dans ce tramway sur lequel ils n’ont ni pouvoir, ni emprise, et livrés à eux-mêmes, ils cherchent à passer le temps et à vivre ce que peuvent vivre les enfants, avec leurs angoisses, leurs obsessions, leurs jeux, leurs rémissions, leurs révoltes. Pour eux, les sentiments atteignent la force et l’intensité d’une tragédie de Shakespeare. Les questions sont abruptes, les émotions brutales, et les mots réduits. La langue de Philippe Blasband semble suivre la cadence du tram. Elle va à l’essentiel et rythme parfaitement le voyage fantomatique de ces enfants perdus et si troublants.

Depuis cinq ans, les Centres dramatiques de la Fédération Wallonie-Bruxelles –Théâtre Varia, Théâtre de Namur, le Manège à Mons et le Théâtre de Liège – ont formé le projet « 4 À 4 », destiné à soutenir la création et à découvrir des démarches innovantes d’artistes de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Pour entamer le deuxième cycle de leur collaboration, ils ont passé commande d’une pièce à Philippe Blasband mise en scène par Pierre Sartenaer, en collaboration avec l’auteur, sur un sujet peu traité au théâtre. Il est pourtant constitutif de nos existences, nous donne un sentiment d’impuissance, nous rend tous égaux, et pour les plus épicuriens d’entre nous, il peut même être source de jouissance et nous faire profiter de la vie…

Des films de fiction et des reportages abordent sans peur le sujet de la mort ; des quotidiens en font leur une en dehors de la période de la Toussaint ; des colloques et débats publics sont organisés ; des entreprises de pompes funèbres présentent même leurs services sous forme de spots publicitaires diffusés à la télévision aux heures de grande écoute. Et le théâtre dans tout ça ? Peut-il oser, sans effrayer, s’aventurer à cet endroit ? La mort peut-elle s’inscrire dans une lignée humaine commune, une marche continue du monde, une permanence ? Peut-elle transcender le temps de l’existence individuelle et échapper au néant ? Le challenge d’aborder un tel sujet a été remis entre les mains de Philippe Blasband.

Du 10 au 13/03/2015 au Théâtre de Namur
Du 31/03 au 4/04/2015 au Théâtre de Liège

Crédits

AVEC: Jean-Pierre Baudson, Jean-Claude Derruder, Janine Godinas, Nicole Valberg, Pierre Sartenaer / SCÉNOGRAPHIE ET COSTUMES: Marie Szersnovicz / COUTURIER : Samuel Dronet /  MOUVEMENTS : Lara Barsacq /LUMIÈRE: Harry Cole / SON: Hélène Lamy-O-Rousseau /REGIE GENERALE : Thibault Dubois /REGIE SON : Alain Steenhoudt / REGIE LUMIERES : Grégory Simon /ASSISTANAT À LA MISE EN SCÈNE: Francesco Mormino / MISE EN SCÈNE: Philippe Blasband, Pierre Sartenaer.

Photo originale : Philippe Blasband

Un spectacle, dans le cadre du projet 4À4. Un spectacle du manège.mons, En coproduction avec le Théâtre VARIA, le Théâtre de Liège, le Théâtre de Namur et de la Fondation Mons 2015.

Du 10 au 13/03/2015 au Théâtre de Namur
Du 31/03 au 4/04/2015 au Théâtre de Liège

MONS15-Noir-CMJN

4a4(logo2)

 

 

Critiques

AZ-ZA, Eric Russon, 2 mars 2015 :
Reportage

Plaisir d’Offrir, Muriel Hublet, 2 mars 2015 :
Critique : « Et après les souvenirs ? »

Rue du Théâtre, Michel Voiturier, 25 février 2015 :
Critique : « L’enfer, c’est l’oubli »

Moustique, Eric Russon, 24 février 2015 :
« Se souviendra-t-on de nous quand nous ne serons plus de ce monde ? »

L’Echo, Allison Lefevre, 21 février 2015 :
Critique : « Le voyage singulier des enfants trépassés »

Agenda Magazine, Estelle Spoto, 19-25 février 2015 :
« Vivants dans la mémoire » : Interview de Philippe Blasband et Pierre Sartenaer

La Première, Entrez sans frapper, Guillermo Guiz, 18 février 2015 :
Le Plan Culte avec Philippe Blasband sur le roman « Les Disparus » de Daniel Mendelsohn

Le Suricate, Déborah Lo Mauro, 13 février 2015 :
Critique : « Le tramway des enfants : une pièce splendide pour un sujet sombre »

La Première, Françoise Baré, 13 février 2015 :
Reportage diffusé dans l’émission « Bande de curieux »

La Libre Belgique, Marie Baudet, 12 février 2015 :
Critique : « Le tramway des enfants » ou la force des rituels

Musiq3, François Caudron, 10 février 2015 :
Interview de Philippe Blasband et Pierre Sartenaer diffusée dans « L’info culturelle »

Le Soir, Catherine Makereel, 9 février 2015 :
Avant-papier : « Le tramway des enfants » à Mons 2015 : le seconde mort des anges

Partager la page