• Lieu: Grand Varia
  • Public: Tout public
Les horaires
  • Le jeudi 18/01 à 20h30

  • Le samedi 20/01 à 19h30

  • Le mardi 23/01 à 20h30

  • Le jeudi 25/01 à 20h30

  • Le samedi 27/01 à 19/30

  • Le mardi 30/01 à 20h30

  • Le jeudi 01/02 à 20h30

  • Le samedi 03/02 à 19h30

Tandis que les poissons meurent dans leurs rivières, que les ours blancs se noient dans leurs banquises, que les agriculteurs indiens se suicident dans leurs champs, Marie, Alice et Hervé culpabilisent dans leurs cuisines. Chaque jour, on leur dit que c’est un peu plus foutu, que la planète se réchauffe davantage, que la bourse et les banques ont ruiné un nouveau pays, que l’air est un peu moins respirable, que les gros sont plus gros, les petits, plus petits ; bref que le monde est Obsolète, et eux, tout ce dont ils sont capables, c’est de trier leurs déchets, remplacer leurs ampoules par des leds, traquer les labels bio sur les étiquettes, forwarder des pétitions à leurs contacts. Ils ont beau être des comédiens, défendre leurs convictions et ne pas s’aveugler sur leurs contradictions, ils se sentent coincés, déresponsabilisés, assistés, manipulés, stressés.

L’ennemi est multiple, gigantesque et sans visage, et les victimes, isolées, divisées, désorganisées, endormies ou consentantes.

Stop. Ils veulent agir, se confronter à un réel qui leur paraît pour l’instant surnaturel, le réel du monde de demain, celui qu’on leur promet depuis qu’ils sont petits, bousillé, sans couche d’ozone, sans animaux, sans pétrole et sans électricité.

Alors direction 2070. Mais dans ce futur pas si lointain et encore inconnu, comment les trois acteurs vont-ils trouver les moyens d’assurer leur survie ?

« Avec un art consommé de la pirouette et de l’humour à froid, Alice, Marie et Hervé livrent un spectacle hilarant (et instructif) sur nos sympathiques velléités de bous conduire en citoyens responsables. (…) Un régal en forme de miroir géant où chacun peut se reconnaître. Et éprouver son sens de l’autodérision. » Le Soir, Jean-Marie Wynants, 23 avril 2016

© Alice Piemme

CONCEPTION | MISE AN SCÈNE | JEU Alice Hubball, Marie Lecomte, Hervé Piron
CRÉATION SON Maxime Bodson
ANIMATION VIDÉO Laurent Talbot
SCÉNOGRAPHIE Prunelle Rulens
CRÉATION LUMIÈRES | BRICOLAGES Joël Bosmans
TRAVAIL CHORÉGRAPHIQUE Maria Clara Villa-Lobos
TRICOT Emmanuelle Esther
REGIE GENERALE Gaspard Samyn
REGIE SON Jean-Maël Guyot, Jean-François Lejeune
ŒIL EXTÉRIEUR Eno Krojanker

DIFFUSION Habemus Papam (Cora-Line Lefèvre, Julien Sigard) www.habemuspapam.be

Un spectacle du Collectif Rien de Spécial. En coproduction avec le Théâtre Varia, L’Ancre (Charleroi) et la Maison de la Culture de Tournai. Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles, service général de la Création artistique, Direction du Théâtre. Avec le soutien du Corridor.

 

EXTRAITS CHOISIS :

« Obsolète, c’est le constat de l’inaction de la génération des fils et des filles de 68 et de l’absence de conviction de bon nombre d’entre eux (certes pas tous, il y a toujours des activistes). Cette pièce réveillera peut-être certains d’entre nous,… ou en confortera d’autres du bien-fondé de leur(s) combat(s) quotidien(s). » Culture Remains, Benjamin HV, 26 janvier 2018

« Ni militants, ni donneurs de leçons, les trois comédiens réussissent à soulever des questions sur notre avenir menacé, sans plomber l’atmosphère. Au contraire. Leur simplicité, leur honnêteté et leur humour noir rendent le spectacle très amusant. » Demandez le programme, Jean Campion, 25 janvier 2018

« Énervé et Rien de spécial traitent des questions qui les taraudent avec un humour sombre, créant des objets scéniques sans équivalent. (…) Quand on les voit comme ça, ils n’ont rien de spécial. Et pourtant ces jeunes gens se posent mille questions sur le monde, leur vie, leur art. (…) Une des multiples raisons pour lesquelles Alice Hubball, Marie Lecomte, Eno Krojanker et Hervé Piron ne cessent de nous dérouter. Et de nous enchanter. » Le Soir, Jean-Marie Wynants, 18 janvier 2018

« La qualité du spectacle est dans la force du miroir tendu : eux c’est nous, sans devoir taper sur l’épaule du public. Alice Hubball, Marie Lecomte et Hervé Piron, avec leur dégaine de « bobos cool » sont à la fois crédibles dans leurs interrogations et délicieusement ironiques. » RTBF.be/culture, Christian Jade, 28 avril 2016

« Effectivement, c’est bien d’angoisse dont il s’agit, mais traitée de manière très décalée, avec une belle dose d’humour noir. Avec Marie, Alice et Hervé, on plonge peu à peu dans l’absurde et sous l’amertume, on rit beaucoup. » L’Echo, Mélanie Noiret, 26 avril 2016

« Avec un art consommé de la pirouette et de l’humour à froid, Alice, Marie et Hervé livrent un spectacle hilarant (et instructif) sur nos sympathiques velléités de bous conduire en citoyens responsables. (…) Un régal en forme de miroir géant où chacun peut se reconnaître. Et éprouver son sens de l’autodérision. » Le Soir, Jean-Marie Wynants, 23 avril 2016

.

POUR EN SAVOIR PLUS :

Critiques :
Bruzz
, Gilles Bechet, 26 janvier 2018
Culture Remains
, Benjamin HV, 26 janvier 2018
Demandez le programme
, Jean Campion, 25 janvier 2018
RTBF.be/culture, Christian Jade, 28 avril 2016
L’Echo, Mélanie Noiret, 26 avril 2016
Le Soir, Jean-Marie Wynants, 23 avril 2016
Metro, Nicolas Naizy, 22 avril 2016
La Libre Belgique, Marie Baudet, 19 avril 2016

Avant-papiers :
Le Soir (entretien)
, Jean-Marie Wynants, 18 janvier 2018
Mad, Catherine Makereel, 13 avril 2016
La Libre Belgique, Marie Baudet, 11 avril 2016
Psychologies Magazine, Christiane Thiry, 1er avril 2016

Radio :
Classic21, Delphine Ysaye, 22 avril 2016

Partager la page