That’s the question 2

Transquinquennal, alias Bernard Breuse, Miguel Decleire et Stéphane Olivier, répond à notre petit questionnaire proustien…

TRANSQUIN

La qualité que je préfère chez un acteur/actrice :
Bernard: L’inconséquence
Miguel et Stéphane: Oui, voilà

Mon principal défaut en tant que comédien/metteur en scène :
B: L’inconséquence
S: Je ne connais pas mon texte.

Ce que j’aimerais améliorer dans mon travail :
M: Travailler plus
S: Travailler mieux
B: Travailler moins

Les auteurs qui m’inspirent :
S: Olala, il y en a beaucoup
M:
Thomas Pynchon
B: Le groupe Morphine
S: Il y en a trop, je ne retiens pas les noms.

Mes mentors :
S: Edmond Bernhard

Le mot que je préfère :
M: Mot

Le mot que je déteste :
M: « Mot » aussi… pas terrible comme réponse.
S: Non, ce n’est pas terrible. »Maux » avec « x » tu pourrais dire, mais ça ne va pas non plus.
B: Disons, « bureaucratie » ?

Ce que je préfère dans mon métier :
B: Bureaucratie…
S: Mais non. Il faut un peu répondre sérieusement et ne pas faire des pirouettes sans arrêt. La rencontre avec le public.

Ce que je déteste dans mon métier :
S: Qu’on me dise comment je dois rencontrer le public.
B: Le fait que je doive toujours aller faire pipi avant de rentrer en scène.
S: Et ça ne va pas s’arranger avec le temps.

Mon état d’esprit actuel :
S: Goguenard

Ma drogue :
B: Le café
S: Le thé vert
M: L’ordinateur

Les fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence dans ma profession :
M: La mémoire
S: Oui, la mémoire

Comment j’aimerais mourir :
M: Conscient
S: Lentement et douloureusement
B: A la fin de ma vie

Si Dieu existe, j’aimerais l’entendre dire après ma mort :
B: Je t’offre un café ?
S: Bonjour !
M: Et bien, t’en as mis du temps !

Ma devise :
S: De omnibus dubitandum
M: So far so good
B: You can always get what you want but sometimes you get that you need.

Je suis plutôt du soir ou du matin :
S: Du matin
M: De l’après-midi
S: Oui, mais elle n’a pas proposé l’après-midi, sinon je l’aurais dit aussi.
B: Du début de la nuit

Partager la page