UN FILS DE NOTRE TEMPS

Du 14 au 30 Novembre 2019

D’après Ödön von Horvath - Benoît Verhaert - Théâtre de la Chute

  • Lieu: Petit Varia
  • Public: Tout public
Les horaires
  • Le jeudi 14/11 à 20h00

  • Le vendredi 15/11 à 20h00

  • Le samedi 16/11 à 20h00

  • Le mardi 19/11 à 20h00

  • Le mercredi 20/11 à 20h00

  • Le jeudi 21/11 à 20h00

  • Le vendredi 22/11 à 20h00

  • Le samedi 23/11 à 20h00

  • Le mardi 26/11 à 20h00

  • Le mercredi 27/11 à 20h00

  • Le jeudi 28/11 à 20h00

  • Le vendredi 29/11 à 20h00

  • Le samedi 30/11 à 20h00

Vas-y donc à la guerre et apprends ce que c’est !

Benoît Verhaert adapte et met en scène ce dernier roman d’Odön von Horváth, l’un des plus grands dramaturges de langue allemande du 20e siècle qui mourut peu après sa parution en 1938. 

Né en 1901, ce fils de diplomate austro-hongrois, qui grandit de Belgrade à Budapest en passant par Vienne, Munich, Murnau… obtient sa reconnaissance avec le théâtre. Ses romans, Jeunesse sans dieu et Un fils de notre temps, dans lesquels il dénonce le fascisme et comment on se laisse prendre par un système et une idéologie, lui vaudront d’être un auteur interdit pendant la période du national-socialisme. 

Un personnage anonyme, un jeune chômeur, s’oppose à son père devenu pacifiste comme toute sa génération après la dernière guerre. Lui, vient de s’engager dans l’armée pour changer le monde, et l’armée lui donnera ce que la société lui a refusé : une appartenance dans l’uniforme ; une sécurité matérielle dans la caserne ; une classe sociale avec le grade de caporal ; une cause dans la défense de sa patrie ; et le père qu’il n’a pas eu dans la figure de son capitaine.

Mais le capitaine mourra sous les tirs ennemis et lui, sera irréversiblement atteint au bras. Privé du cadre rassurant de l’armée, l’angoisse de l’avenir ressurgira. Il cherchera alors la jeune fille qui l’avait tant troublé en le regardant au fond des yeux, juste avant qu’il parte au front. Mais elle sera introuvable dans cette société en ruines où l’obligation d’être rentable et le règne de l’argent comptent plus que l’individu. Il n’était qu’un fils de notre temps.

Une histoire entre réalité historique et fantasmagorie qui fait écho au désarroi d’une certaine jeunesse perdue et sans repère dans un monde qui ne tourne plus rond, et dont la résonance avec l’époque actuelle est particulièrement troublante.

En mettant en scène l’histoire de ce fils, interprété par Cédric Cerbara, Benoît Verhaert s’interroge aussi sur le rôle des pères de notre temps, dont il incarnera lui-même plusieurs figures. Laurie Degand sera la jeune fille disparue et Gilles Masson par sa présence étrange semblera tirer les ficelles de ce rêve troublant.

Dans les murs

Bord de scène 

Mercredi 27 novembre 2019, à l’issue de la représentation.

Thomas Depryck, auteur et dramaturge d’aujourd’hui, rencontre Benoît Verhaert autour du roman d’Odön Von Horváth, auteur contemporain de son temps… 

Pour les étudiants: cette soirée spéciale (représentation + bord de scène) est accessible à 5€

AVEC Cédric Cerbara, Laurie Degand, Gilles Masson, Benoît Verhaert
LUMIÈRE Patrick Pagnoulle
SON Matthieu Kaempfer, Gilles Masson
COSTUME Claudine Perron
CHORÉGRAPHIE Habid Ben Tanfous
CRÉATION MASQUES Odile Dubucq, Sophie Carlier
CRÉATION MAQUILLAGES Sophie Carlier
ASSISTANAT MISE EN SCÈNE Laurie Degand, Pauline Maréchal
MISE EN SCÈNE, SCÉNOGRAPHIE Benoît Verhaert

Un spectacle du Théâtre de la Chute, en coproduction avec le Théâtre Varia. Avec le soutien de taxshelter.be, ING et du tax-shelter du gouvernement fédéral belge.

http://letheatredelachute.wixsite.com/

 

 

© Archives Fédérales Allemandes

 

Partager la page