L’équipe du Théâtre Varia et le Conseil d’Administration composé d’Emmanuelle Bribosia, Christine Guillain, Rabab Khairy, Philippe Moens, Vincent Raoult (Président), Sabine Ringelheim, Fatoumata Sidibé, Karel Vanhaesebrouck ont le plaisir de vous annoncer que Coline Struyf a été nommée Directrice générale et artistique du Théâtre Varia. Elle succèdera à Sylvie Somen à compter du 1er Juillet 2021, pour un mandat de cinq ans.

Comment s’est déroulée sa nomination ?

Le Conseil d’administration avait mis sur pied un mode de désignation public, équitable et transparent en donnant délégation à un comité pour procéder à la sélection des candidatures. Celui-ci était composé de 3 membres du CA (Rabab Khairy, Sabine Ringelheim, Vincent Raoult), 2 membres de l’équipe du Varia (Abdel Makoudi, directeur financier – Tom Van Antro, responsable lumière) et 4 personnes extérieures (Benoît Hennaut, directeur de La Cambre – Bwanga Pili Pili, actrice – Laurence Van Goethem, traductrice et ex codirectrice de la revue Alternatives Théâtrales – Jos Verbist, acteur, metteur en scène, ex-directeur du Théâtre Antigone à Courtrai).

Ce Comité a sélectionné cinq candidatures sur l’ensemble des propositions reçues lors du premier tour. Les candidat.es retenu.es ont été invité.es à présenter un dossier comprenant leur projet artistique, un budget, ainsi qu’une proposition de programmation pour la saison 2022-23. Iels ont été ensuite auditionné.es et après délibération, chaque membre du comité avait en charge de noter trois des cinq dossiers par ordre préférentiel.

C’est sur la base du classement général qui l’a fait arriver en tête, que le Conseil d’Administration a nommé Coline Struyf (38 ans), nouvelle directrice du Varia.

Qui est Coline Struyf ?

Coline Struyf

© s.giotto

Formée à l’INSAS, Coline Struyf est co-directrice du Collectif Mariedl, avec lequel le Varia a noué un lien de fidélité depuis plusieurs saisons. Elle signe sa première mise en scène en 2009, et de 2010 à 2015, elle est artiste associée au Théâtre National Wallonie-Bruxelles. Les spectacles qu’elle y présente – L’insurrection qui vient, d’après l’ouvrage éponyme du Comité Invisible ; Balistique Terminale, une création chorégraphique et musicale ; Lettre à D., Histoire d’un amour, adapté du texte d’André Gorz – confirment son intérêt pour les écritures contemporaines et l’adaptation scénique de matériaux non-théâtraux. Son travail de metteure en scène interroge la place de la poésie dans nos existences et ouvre de nouvelles voies vers l’imaginaire à travers un langage artistique singulier, éclectique et interdisciplinaire. Salué par le public, il est distingué par le Prix de la Critique en 2014, dans la catégorie « meilleure mise en scène » (Homme sans but, d’Arne Lygre) et sa dernière création, Ce qui arrive, inspirée du roman graphique Ici de Richard McGuire, reçoit en 2019 les Prix de la meilleure scénographie (Arié Van Egmond) et du meilleur espoir masculin (Pierre Gervais).

Bien avant de savoir qu’elle serait la nouvelle directrice du Varia, Coline STRUYF avait rencontré Sylvie SOMEN pour lui pour parler de son nouveau projet, DANS LA NUIT. Décision avait été prise d’ouvrir la saison 21-22 avec ce spectacle qui interroge contre quoi, contre qui, nous sommes amenés à nous défendre.

Également professeure, Coline Struyf enseigne l’interprétation dramatique à l’INSAS, où elle affirme son goût pour la transmission et le partage du sensible.

Quel est son projet pour le Varia ?

Si l’expérience professionnelle de Coline Struyf a bien sûr compté dans sa nomination à la direction du Théâtre, c’est surtout et avant tout son projet de candidature prônant un art vivant décloisonné et débridé qui a séduit et convaincu. Elle y développe la vision d’un théâtre cohérent, original et novateur qui conduit le théâtre vers une métamorphose sans rompre avec le passé.

En connexion avec les équipes du Théâtre, les artistes, et les différents acteurs du monde culturel, elle défend l’ouverture, le partage et le caractère essentiel des Arts scéniques dans notre société et propose d’instaurer un dialogue durable avec tous les publics.

Pour mettre en œuvre son projet, elle s’entoure d’artistes partenaires : Nadine Baboy, Amel Benaïssa, Salvatore Calcagno, Lucile Choquet, Jasmina Douieb, les Karyatides, le Collectif Mariedl, Florence Minder, la Compagnie Renards, Armel Roussel, Clément Thirion… Elle les soutiendra dans le développement de leurs projets sur les cinq années de son mandat et invitera chaque saison, des créateur.ices belges, européen.nes ou internationaux.ales, ainsi que de jeunes talents issus de la scène émergente. Elle mettra en place des « LabFab », pour intégrer, de façon intime et durable, les spectateur.ices aux différents processus de création.

Son intention est de « prendre soin des vivant.e.s, avec les arts vivants », une intention renforcée par la situation sanitaire actuelle et les liens abîmés qu’elle a engendrés. Sous sa direction, le Théâtre Varia se fera l’écho de la complexité du monde en assumant la mouvance et l’hybridation des esthétiques, en repensant la façon d’habiter le théâtre, en tissant des liens avec son environnement humain et urbain.

Entre héritage et regard tourné vers l’avenir, elle entend consolider et renforcer la vocation première du Varia d’être un lieu de création, d’effervescence et d’émancipation, un théâtre fertile et indompté, fédérateur et bienveillant, un territoire d’échanges, de rencontres, et d’ébullition où les idées fourmillent pour dessiner des rêves communs et où la pensée relève les défis du présent.

 

Le Théâtre Varia et le Conseil d’administration

Partager la page