• Lieu: Grand Varia
  • Public: Tout public (15 ans et +)
Les horaires
  • Le mardi 28/09 à 20h30

  • Le mercredi 29/09 à 19h30

  • Le jeudi 30/09 à 20h30

  • Le vendredi 01/10 à 20h30

  • Le samedi 02/10 à 20h30

  • Le mardi 05/10 à 20h30

  • Le mercredi 06/10 à 19h30

  • Le jeudi 07/10 à 20h30

  • Le vendredi 08/10 à 20h30

  • Le samedi 09/10 à 20h30

  • Le mardi 12/10 à 20h30

  • Le mercredi 13/10 à 19h30

  • Le jeudi 14/10 à 20h30

  • Le vendredi 15/10 à 20h30

  • Le samedi 16/10 à 20h30

Anna et Nanna sont deux sœurs qui ont fait des choix de vie opposés. Anna gère l’empire financier dont elle a hérité, tandis que Nanna a renoncé à cette vie de privilèges pour chercher d’autres voies, d’autres chemins.

A voir au Grand Varia du 28 septembre au 16 octobre 2021
Texte de Louise Emö
Avec Anaïs Aouat, Amel Benaïssa, Michele de Luca, Thomas Dubot, Aline Mahaux, Emilie Maquest, Mehdi Zekhnini

MERCREDI 6.10 : BORD DE SCÈNE à l’issue de la représentation (vers 21h)

  • AVEC l’équipe artistique du spectacle,
  • MODÉRATRICE : Elsa Chêne (metteure en scène de Coeur Karaoké et Orphelins programmés cette saison),
  • FACILITATRICE  : Delphine D’Elia (médiatrice culturelle)

L’éclosion d’un nouveau monde

Cette nuit, Anna fête le démarrage en flèche de l’appli développée par la start-up de son compagnon. Dans ce bar chic du centre-ville, le champagne coule à flots. Nanna surgit pour entraîner sa sœur avec elle, et qu’elle se reconnecte au pacte qu’elles avaient fait adolescentes de ne pas obéir à l’ordre établi, de s’opposer au modèle suranné de la réussite et de combattre l’injustice. Dans la nuit, un espoir rugit, l’ESPOIR d’inventer un nouveau monde, les muscles se tendent, les corps se mettent en mouvement pour participer à son éclosion.

Se défendre, contre qui, comment et contre quoi ?

Portraits de la metteure en scène Coline Struyf et de l'auteure Louise Emo

Coline Struyf (©S.Giotto) et Louise Emö (©Relikto.com)

 

C’est au rythme de la langue riche et slamée de Louise Emö et de la mise en scène enlevée de Coline Struyf que nous suivons les deux sœurs et plongeons dans les rues de la ville. Dans cette fiction haletante, l’obscurité devient le révélateur d’une métamorphose, la mise en écho d’une révolte intime et d’un soulèvement collectif le lieu d’un questionnement. Contre quoi, contre qui, quand et comment sommes-nous amenés à nous défendre ?

 

 

Nous sommes là. C’est le principal. Nous avançons solides sur nos appuis en rampant sur nos avant-bras. De la jungle des villes aux cris de la nuit, nous sommes de toute façon à la fois foutus, et victorieux de la foutaise d’être foutus. Là, je suis tout.e seul.e mais en vrai on est plein. Nous sommes plein. Toute une faction d’êtres vivants dans la légende des siècles qui se perpétue. Là, on est quelque part dans le monde de demain qui a déjà commencé. Nous sommes là. Rien n’est prêt, tout se prépare. Tout est écrit mais rien n’est encore distribué. Ou le contraire. Peut-être que tout est distribué et rien écrit. Tout va s’écrire quand les corps vont se mettre à parler. (Louise Emö).

Autour du spectacle

  • A partir d’un spectacle, une variété de portes d’entrée  Découvrez nos supports pédagogiques amusants et enrichissants! Ils ont pour but d’inspirer vos activités en classe que ce soit pour préparer…


Crédits : Phile Deprez

 


Crédits : AlicePiemme

 




Réalisation teaser : Gwen Laroche

AVEC Anaïs Aouat, Amel Benaïssa, Michele de Luca, Thomas Dubot, Aline Mahaux, Emilie Maquest, Mehdi Zehknini
CRÉATION LUMIÈRE Amélie Géhin en collaboration avec Gwen Laroche
CRÉATION SON Marc Doutrepont
CRÉATION COSTUME Claire Farah
SCÉNOGRAPHIE Sophie Carlier, assistée de Noémie Warion
CHORÉGRAPHIE Jessica Van Cauteren
RÉGIE GÉNÉRALE  Yorrick Detroy
RÉGIE LUMIÈRE Gwen Laroche
STAGIAIRE MISE EN SCÈNE  Clara Bellemans
CONSEIL ARTISTIQUE Selma Alaoui et Émilie Maquest
DRAMATURGIE Héloïse Ravet
TEXTE Louise Emö
ASSISTANAT À LA MISE EN SCÈNE Julien Jaillot
MISE EN SCÈNE Coline Struyf

Une création de Coline Struyf – Mariedl en coproduction avec le Théâtre Varia, Mars-Mons arts de la Scène, La Coop asbl et Shelter Prod. Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles-Service du théâtre, et du Centre des Arts Scéniques. Avec le soutien de taxshelter.be, ING et du tax-Shelter du gouvernement fédéral belge, de Wallonie-Bruxelles Théâtre-Danse.

Production déléguée Théâtre Varia – Production Mariedl Aline Defour

Mariedl est une compagnie associée au Théâtre Varia.

© Bruno Track

Logo du Collectif Mariedl, artistes associées au Théâtre Varia

PRESSE ÉCRITE

Du coucher de soleil à l’aube, “quelque part dans le monde de demain”
L’intime, le collectif et le politique se mêlent, sans affirmer, souligne Coline Struyf, “que telle chose est juste et telle autre ne l’est pas, mais en observant comment l’être humain est pris dans des mouvements plus vastes”.
Arts Libre, Marie Baudet, interview de Coline Struyf, 22/09/21 > Lire l’article <

L’interview : Coline Struyf
J’ai voulu m’atteler à nouveau à cette question en essayant de voir comment la révolte est une chose à la fois collective et intime. Avec cette question: qu’est-ce qui nous met en mouvement? A quel moment, dans notre vie, décide-t-on qu’on veut sortir, se déplacer?
Le Vif, Estelle Spoto, interview de Coline Struyf, 23/09/2021 > Lire l’article <

La nouvelle directrice du Varia enflamme la rentrée
Pour quelles raisons une jeune femme d’apparence libérale, ancrée dans des valeurs bourgeoises, entre en mouvement, se met en marche, tourne le dos au confort de sa véranda panoramique pour affronter le vaste monde? Toutes ces questions, Coline Struyf a choisi de les partager avec l’autrice et slameuse Louise Emö, en lui commandant le texte de ce spectacle: une écriture vive, à la fois concrète et poétique, truffée d’images et d’inventivité, qui se joue des codes de la tragédie pour nous emmener dans la nuit de tous les dangers.
L’Echo, Aliénor Debrocq, critique, 30/09/2021 > Lire l’article <

La révolte qui gronde en nous
La musicalité des mots, leur rythme, leur scansion se diffusent dans les corps, souvent en mouvement. Leur chorégraphie apportant un dynamisme communicatif à l’ensemble mis en lumière dans une scénographie élégante de Sophie Carlier.
Focus Vif, Nicolas Naizy, critique, 30/09/2021 > Lire l’article <

Dans la nuit
Depuis le début on remarque la particularité du texte, son style original qui mélange humour et profondeur, hilarité et drame. De manière cohérente, par moments les intentions des acteurs semblent être en opposition avec leurs mots en créant un univers assez hybride, parfois grotesque, parfois presque lyrique.
Le Suricate Magazine, Elisa De Angelis, 01/10/2021 > Lire l’article <

Vulnérables mais toujours vivants
Avec « Dans la nuit », elle signe une œuvre rare sur des héroïnes créatrices de mouvement, fondatrices de changement dans un conte fantastique et fantomatique. Propice à l’imagination et à l’interprétation, le spectacle, sans être moralisateur ou didactique, s’ancre malgré tout dans la comparaison avec notre réel préoccupant
Pointculture, Jean-Jacques Goffinon, 5/10/2021 > Lire l’article <

PRESSE AUDIOVISUELLE

RTBF, Kiosk, 7/10/2021Kiosk - Dans la nuit

 

 

 

 

 

 

Partager la page