• Lieu: Petit Varia
  • Public: Tout public (16 ans et +)
Les horaires
  • Le jeudi 19/11 à 20h00

  • Le vendredi 20/11 à 20h00

  • Le samedi 21/11 à 20h00

  • Le mardi 24/11 à 20h00

  • Le mercredi 25/11 à 20h00

  • Le jeudi 26/11 à 20h00

  • Le vendredi 27/11 à 20h00

  • Le samedi 28/11 à 20h00

  • Le mardi 01/12 à 20h00

  • Le mercredi 02/12 à 20h00

  • Le jeudi 03/12 à 20h00

  • Le vendredi 04/12 à 20h00

  • Le samedi 05/12 à 20h00

Seule en scène, Lol présente une collection de prêt-à-porter. D’emblée sa présentation est étrange. Au fur et à mesure de celle-ci, un souvenir terrible vient envahir sa conscience et dérégler la mécanique du show, celui d’une partie de strip-poker où elle n’avait bizarrement que des mauvaises cartes, où, seule au milieu des hommes, elle n’avait pas tout à fait compris les règles…

A voir au petit Varia, du 19 novembre au 5 décembre 2020. Avec Marie Bos

Un espace de trouble

A partir de là s’ouvre un espace de trouble, comme si cette scène obsédante était confusément liée à la présentation de mode. Délaissant peu à peu l’exhibition, Lol entraîne alors le spectateur vers une espèce de cérémonie intime où il lui faut aller jusqu’au bout d’un processus de mise à nu. Dans une lumière peu à peu déclinante, elle va tenter d’être comme elle peut : non plus la présentatrice de fashion sharing, ni la victime d’un jeu malsain, encore moins la Lol tout sourire, enfant de la génération selfie, façonnée par le regard des autres, mais une femme qui tremble devant le gouffre noir du public et cherche à se dire, en vérité.

Déconstruisant la langue des autres et la langue de la publicité, qui l’habite malgré elle, Lol se laisse peu à peu traverser par une autre langue : intérieure, fragmentée, sauvage, avec des hésitations, des glissements inconscients, cette part « physique » où l’être se cherche et cherche la rencontre sur la scène nue du Théâtre.

Dressing room est aussi l’histoire de la rencontre d’un auteur : François Emmanuel, et d’une actrice :  Marie Bos. 

C’est en voyant jouer Marie Bos, que François Emmanuel, romancier et dramaturge belge (La question humaine, La Passion Savinsen, Les Consolantes, Joyo ne chante plus…) écrit ce texte.

Pour le mettre en scène Marie Bos fait appel à Guillemette Laurent dont le travail se caractérise par un mouvement de va-et-vient entre le texte et son incarnation, un jeu de rupture et de distanciation. Ensemble, elles vont tenter de nous faire voir, entendre, qui est Lol, comment la langue que l’on parle nous déborde, nous parle, et que reste-t-il une fois ôtés les habits du théâtre ?

François Emmanuel, lauteur

François Emmanuel - Auteur de Dressing room, avec Marie Bos, m.e.s Guillemette LaurentEst né à Fleurus (Belgique) en 1952. Après des études de médecine, il s‘intéresse à la poésie et au théâtre (adaptation et mise en scène). Il interrompt sa formation en psychiatrie pour un séjour de plusieurs mois au Teatr Laboratorium de Wroclaw chez Jerzy Grotowski. C’est à partir de là qu’il en vient progressivement à l‘écriture romanesque.

S‘ensuivent depuis 1989 des romans, souvent graves, parfois légers, selon deux veines qui lui sont propres, qualifiées parfois « d‘été » ou « d‘hiver ». Parmi ses romans La Passion Savinsen a obtenu le Prix Rossel (1998), Regarde la vague le prix triennal du roman (2010), La Question humaine, traduite dans une quinzaine de langues, a fait l‘objet d‘une adaptation cinématographique. Il reçoit en 2010 le grand prix de littérature pour l’ensemble de l’œuvre la SGDL (Société des Gens de Lettres).

En parallèle à ses romans, il a régulièrement publié de la poésie (dont Portement de ma mère en 2001). Il a renoué avec l‘écriture théâtrale à partir de Partie de chasse en 2007. Il est membre de l‘Académie de Langue et de Littérature françaises de Belgique.

Marie Bos, Lactrice

Marie Bos, comédienne dans Dressing room, m.e.s Guillemette LaurentDès la sortie de sa formation de comédienne (1996-1999) à l’INSAS, elle commence à travailler avec Wim Vandekeybus, la Cie Marius, Claude Schmitz, Guillemette Laurent, Zouzou Leyens, Isabelle Pousseur, Anne Thuot, David Strosberg, Stephane Arcas, Caroline Logiou, Françoise Bloch, François Clarinval… En 2016 elle joue dans Nous sommes repus mais pas repentis, un spectacle de Severine Chavrier créé en Suisse au Théâtre Vidy-Lausanne, puis présenté à l’Odéon à Paris.

Elle co-fonde en 2014, avec Estelle Franco, Francesco Italiano et Guillemette Laurent le collectif Le Colonel Astral dont la première création Nasha Moskva est présentée au Théâtre Océan Nord, puis au Doms, durant le festival d’Avignon 2016. En 2017, elle joue dans Apocalypse Bébé de Virginie Despentes dans mise en scène de Selma Alaoui (Théâtre de Liège et Théâtre Varia), puis dans Les enfants du soleil, adaptation du roman de Gorki dans une mise en scène de Christophe Sermet (Rideau de Bruxelles). Elle obtient pour ces deux spectacles le prix de la critique 2017 pour la meilleure comédienne.

On la retrouve cette même année dans Retour à Reims, adaptation de l’essai de Didier Eribon, dans mise en scène de Stéphane Arcas (Théâtre Varia). En 2018 elle joue dans Les Fortunes de la viande, un spectacle de et mis en scène par Martine Wijckaert (Théâtre de la Balsamine), et en 2020 dans Un Tramway nommé désir, de Tennessee Williams, mise en scène de Salvatore Calcagno (Théâtre de Liège, Mars-Mons, Théâtre Jean Vilar Louvain-La-Neuve, Théâtre de Namur et Théâtre Varia).

Guillemette Laurent, la metteure en scène

Guillemette Laurent, metteure en scène de Dressing room de François Emmanuel, avec Marie BosEst née à Cherbourg. Particulièrement intéressée par un théâtre de texte, elle cherche à faire partager sa passion à celles et ceux pour qui le théâtre ne va pas forcément de soi. Aussi alterne-t-elle des projets avec des amateurs et des projets avec des professionnels.

Du côté amateur, elle produit tous les ans depuis 2009, au Théâtre Océan Nord, un spectacle avec le Lycée Emile Max, situé à Schaerbeek. Elle coordonne artistiquement le projet PASS à L’ACTE pour le Théâtre du Rideau, Les Tanneurs et le Théâtre Océan Nord, un accompagnement pédagogique de différentes écoles de Bruxelles pour se frotter à la création contemporaine. Elle crée par ailleurs Histoires dA, issu d’un atelier pour adolescent, Exit issu d’un atelier pour jeune adulte, et avec la complicité de Catherine Salée, Nos gestes quotidiens ne sont que déclarations damour enflammées, un texte commandé à Marie Henry pour des amateurs de tous âges au Théâtre Océan Nord.

Du côté professionnel, depuis 2008, elle a monté : Mara / Violaine d’après LAnnonce faite à Marie de Paul Claudel ; Bartleby de Melville avec la complicité de Zouzou Leyens dans le cadre du festival Les Informelles (Théâtre des Bernardines, Marseille) ; Le Fond des mers d’après les 12 dernières pièces d’Ibsen (Océan Nord). Elle co-fonde, en 2014, Le Colonel Astral, avec Marie Bos, Estelle Franco et Francesco Italiano et collabore à la mise en scène et à la dramaturgie de Nasha Moskva, le premier spectacle de ce nouveau collectif.

En 2017, elle met en scène La Musica deuxième de Marguerite Duras. Le spectacle, nominé dans la catégorie meilleure mise en scène au prix de la critique de la même année, tourne en France et en Belgique. L’année suivante, dans le cadre des 50 ans du Théâtre Jean Vilar de Louvain-La-Neuve, elle créé 50 ce serait pareil, un texte de Geneviève Damas.

Elle enseigne régulièrement à l’INSAS et au CONSERVATOIRE DE MONS.


 

Quelques lien pour aller plus loin dans l’univers du spectacle Dressing room

> Bibliographie de François Emmanuel

 

 

Autour du spectacle

  • Afin de prolonger le spectacle, d'en comprendre la genèse, la fabrication, les enjeux sous-jacents. Accessible à  5€ sur présentation d’une carte d’étudiant en cours de validité.

AVEC Marie Bos
CRÉATION LUMIÈRE Margareta Andersen
CRÉATION SON Thomas Turine
CRÉATION COSTUME Strijpens Thijsje
SCÉNOGRAPHIE Boris Dambly
MISE EN SCÈNE Guillemette Laurent

Une création de Marie Bos et de Guillemette Laurent en coproduction avec le Théâtre Varia et La Coop asbl et Shelter Prod. Avec le soutien de taxshelter.be, ING et du tax-shelter du gouvernement fédéral belge.
Production déléguée Théâtre Varia

© Marie Bos

Partager la page