• Lieu: Grand Varia
  • Public: Tout public (16 ans et +)
Les horaires
  • Le jeudi 25/11 à 20h30

  • Le vendredi 26/11 à 20h30

  • Le samedi 27/11 à 20h30

  • Le mardi 30/11 à 20h30

  • Le mercredi 01/12 à 19h30

  • Le jeudi 02/12 à 20h30

  • Le vendredi 03/12 à 20h30

  • Le samedi 04/12 à 20h30

Écriture et mise en scène Florence Minder – Artiste associée (saison 22-23)

EN SURTITLES & NL ONDERTITELS (Traduction : Mike Sens – MWT)
A voir au grand Varia du 25 novembre au 4 décembre 2021
Durée: 1h50
Avec Ninon Borsei, Raphaëlle Corbisier, Brigitte Dedry, Ivan Fatjo, Florence Minder, Sophie Sénécaut, Lode Thiery

BORD DE SCÈNE le 26 novembre 2021 à l’issue de la représentation
L’équipe artistique échangera avec Jean-Claude Métraux, pédopsychiatre suisse autour des notions de deuil et capacité d’action. 

Avertissement : nous vous informons que pour les besoins de la pièce certain.e.s interprètes fument sur scène. 

Avec ce spectacle choral, Florence Minder poursuit la recherche qu’elle avait entamée avec Saison 1 sur notre addiction aux histoires. Telle une chercheuse de laboratoire, elle emprunte ici à la chimie et au phénomène de la catalyse pour interroger notre capacité d’action, notre désir de « faire quelque chose » et d’être animé.e.s par le monde, les êtres et les choses. Existe-t-il des catalyseurs fictionnels qui, comme en chimie, pourraient produire des énergies inattendues et transformer nos relations ?

Entre la réalité et la question

Faire quelque chose (c'est le faire, non?)

Faire quelque chose (c’est le faire, non?) – © Hubert Amiel

L’auteure et metteure en scène est là pour nous accueillir et nous expliquer ses intentions quand elle est soudainement interrompue. Des personnages aussi étranges que drôles entrent alors en scène : un prof de géographie qui veut redessiner la carte du corps, un infirmier qui se dresse contre sa hiérarchie, une actrice qui refuse d’être réduite à une mise en scène, une employée des pompes funèbres qui s’entraîne à parler aux vivants, une « vraie » magistrate qui vient partager son expérience de la justice internationale …

Entre la réalité et la fiction, entre la vie et la mort, la frontière se brouille. L’invisible surgit, les langues se mélangent, les histoires s’enchevêtrent, la solitude se devine. C’est dans l’entre-deux de ce monde où l’on flotte qu’on tente de recoller les morceaux d’une vision collective, et qu’alors on chante …

Extrait de presse

Sept interprètes formidables et d’une maîtrise totale. Jean-Marie Wynants – Le Soir, octobre 2020.

(…) Souvent très drôle, intelligent, subtil, fantastique, Faire quelque chose est un spectacle constamment surprenant, nous menant petit à petit vers des moments de pure émotion. (…) Avec tous ces « trucs » lus, vus, ou vécus quelque part, Florence Minder a construit un spectacle profondément humain, chaleureux, drôle et réconfortant. Et ça, c’est faire quelque chose, non ?

NL

Zeven geweldige vertolkers en een totale beheersing. (…) Vaak erg grappig, intelligent, subtiel, fantastisch, Faire quelque chose (“Iets doen”) is een voortdurend verbluffende voorstelling, die ons beetje bij beetje naar momenten van pure emotie leidt. (…) Met al die ergens gelezen, gezien of beleefde « dingen » heeft Florence Minder een uiterst menselijke, warmhartige, grappige, tragische en troost biedende voorstelling gemaakt. En dat is iets doen, toch ?

EN

Seven great interpreters and total control. (…) Often very funny, intelligent, subtle, fantastic, Faire quelque chose (Doing something) is a continuously stunning show, leading us gradually towards moments of pure emotion. (…) With all these “things” read, seen, or experienced somewhere, Florence Minder has made a profoundly human, warm-hearted, funny, tragic, and soothing show. And that’s doing something, isn’t it ?

 

A ne pas manquer

Lundi 15 novembre
De 14h à 18h
Le LUNDI EN COULISSE de Florence Minder

Autour du spectacle

  • Faire quelque chose (c'est le faire, non ?) - Florence Minder - Venedig Meer)

    Stoppé en plein vol par la fermeture des salles, Faire quelque chose (c'est le faire, non ?) devra attendre la saison 21-22 pour retrouver le public. Qu'est-ce que cette situation…

  • Bord de scène : le vendredi 26 novembre 2021 vers 22h20 (à l'issue de la représentation) >> Regards croisés entre Florence Minder, metteuse en scène de Faire quelque chose (c’est…

  • A partir d’un spectacle, une variété de portes d’entrée  Découvrez nos supports pédagogiques amusants et enrichissants! Ils ont pour but d’inspirer vos activités en classe que ce soit pour préparer…

© Hubert Amiel

TEASER




– Prise d’images : Julien Stroinovski
– Réalisation : François Declercq et Julien Jaillot
– Musique : Pierre -Alexandre Lampert

AVEC Ninon Borsei, Raphaëlle Corbisier, Brigitte Dedry, Ivan Fatjo, Florence Minder, Sophie Sénécaut, Lode Thiery et les voix de Léa Pohlhammer, Prunelle Rulens dit Rosier, Julien Jaillot, Médéa Anselin, Manon Faure
ÉCRITURE ET MISE EN SCÈNE Florence Minder, assistée de Julien Jaillot
ASSISTANAT À LA MISE EN SCÈNE Médéa Anselin
RÉGIE GÉNÉRALE Yorrick Detroy
SCÉNOGRAPHIE Prunelle Rulens dit Rosier STAGIAIRE Paul Gérard
CRÉATION LUMIÈRE Jan Maertens
CRÉATION SON, COMPOSITION MUSICALE Pierre-Alexandre Lampert
CRÉATION COSTUME Marie Szersnovicz
CONFECTION Odile Dubucq, Béa Pendesini
CONSTRUCTION DÉCOR Boomerang-Décor, Luc Dezille
DRAMATURGIE Julien Jaillot, Émilie Maquest, Florence Minder
CONSULTANT Jean-Claude Métraux
ARCHIVAGE VIDÉO Valérianne Poidevin
ENTRAINEMENT VIEWPOINT Clément Thirion
Diffusion Fadhila Mas – Production Venedig Meer Manon Faure assistée de Delphine Friquet
TRADUCTION NL / EN Mike Sens – MWT

Une création de Venedig Meer en coproduction avec Mars–Mons Arts de la Scène, le Théâtre Varia, le Théâtre de Liège, le Théâtre de Namur (dans le cadre du réseau des Centres Scéniques) et DSN – Scène Nationale de Dieppe, L’Ancre-Le Théâtre Royal de Charleroi, La Coop asbl et Shelter Prod. Avec la participation du Centre des Arts Scéniques et de La Bellone – Maison du Spectacle et de Charleroi danse. Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Service Théâtre. Avec le soutien de Nicolas Party sprl, de taxshelter.be, ING et du tax-shelter du Gouvernement fédéral belge.

Le spectacle a été créé à Mars-Mons Arts de la Scène le 29 septembre 2020.

Remerciements : Tessa, Carla Del Ponte, Sabine Dacalor, Xile et Prune Hu, Simon Siegmann, [e]utopia3 / Armel Roussel, garçongarçon I Salvatore Calcagno, François Declercq, Victor Roussel, le Fonds Intermittens Genevois et la Mairie de Dieppe.

© Kourtney Roy

Florence Minder interroge notre capacité à faire, mais faire, c’est quoi ?
Faire enfin, c’est réussir à être là, à être ensemble. Florence Minder file le tissu humain de ces destins croisés avec une précision et une maîtrise bouleversantes parvenant à rendre un récit collectif, un récit de la vie même. On parle français, espagnol, flamand, italien, et les sur-titres se diversifient sur les écrans. Même si ces histoires suivent leur cours, l’interaction entre les personnages est constante, brisant le mythe de la solitude de ces êtres vivants. Tous ces frottements permettent de grandir l’individuel à l’universel, de rendre poreuse la limite des ces différents mondes, et de voir le spectacle comme un tout.
L’escamoteur, Marie Lacroix, 03 décembre 2021, >Lire l’article<

Kiosk, RTBF, 18 novembre 2021 >Voir la vidéo<

Futurs proche, Screenshot, Radio Panik, 21 novembre 2021 >Ecouter l’émission<

Le temps est venu de « s’encapaciter » : une réflexion-création de Florence Minder
Ainsi y aura-t-il de la mort et de la joie dans cette « Fiction chorale, lucide, optimiste, non-excluante et tragi-comique »
La Libre Belgique, Marie Baudet, avant-propos, 23 septembre 2020 > Lire l’article <

« Faire quelque chose… » : un formidable puzzle humain
Avec sa nouvelle création, portée par sept formidables comédiens débordant d’humour, Florence Minder questionne magistralement notre capacité d’agir et les rapports entre réel et fiction.
LeSoir.be, Jean-Marie Wynants, critique, 30 septembre 2020 > Lire l’article <

Quoi que vous fassiez, faites-le !
Florence Minder met en scène des personnages qui cherchent, dans leur vécu, dans la fiction, une capacité d’agir sur le monde. Tous ces parcours singuliers composent un récit collectif bourré d’énergie et de surprises.
Demandez le programme, critique, 8 octobre 2020 > Lire l’article <

 

RTBF, La 1ère, Au bout du jour, Eddy Caekelberghs, interview, 1 février 2021

 

Partager la page