• Lieu: Grand Varia
  • Public: Tout public
Les horaires
  • Le jeudi 15/11 à 20H30

  • Le vendredi 16/11 à 20H30

  • Le samedi 17/11 à 20H30

  • Le mardi 20/11 à 20H30

  • Le mercredi 21/11 à 19H30

  • Le jeudi 22/11 à 20H30

  • Le vendredi 23/11 à 20H30

  • Le samedi 24/11 à 20H30

  • Le mardi 27/11 à 20H30

  • Le mercredi 28/11 à 19H30

  • Le jeudi 29/11 à 20H30

  • Le vendredi 30/11 à 20H30

  • Le samedi 01/12 à 20H30

Des propriétaires qui s’ennuient. Des domestiques qui servent. Des retrouvailles qui vont semer la zizanie… Du théâtre dans le théâtre pour 5 acteurs et actrices avec des perruques et un fusil de chasse, du théâtre d’amour et de foire … aux animaux.

Baptiste Sornin est un acteur de théâtre. Il a commencé à l’être très jeune, en suivant des ateliers les mercredis après-midi. Plus tard, il fait l’INSAS et entre dans la vie professionnelle. On le voit dans des mises en scène de Michel Dezoteux, Armel Roussel, Antoine Laubin, Sofia Betz, Julie Annen, Selma Alaoui, Vincent Sornaga, Denis Laujol, Ivica Buljan, Thomas Ostermeier…. On le voit aussi depuis 2004 dans les films des frères Dardenne, et il était parmi les nominés aux Magrittes 2018 dans la catégorie «Meilleur Espoir Masculin» pour Sonar de Jean-Philippe Martin.
La Salade est son premier texte de théâtre et sa première mise en scène. Voici comment il résume l’histoire :
Une famille bourgeoise en Russie, ou à Bruxelles, ou en Charente-Maritime, on ne sait pas trop. Des gens riches qui s’ennuient. Une nouvelle inattendue va bouleverser leur quotidien. C’est un spectacle d’amour en 5 actes pour 5 acteurs et actrices avec des perruques et un fusil de chasse.

Il raconte aussi que lorsqu’il était jeune, il y avait dans sa famille une personne atteinte d’un handicap physique. Chaque arrivée dans un lieu public était une épreuve telle que sa famille avait mis en place un protocole pour se protéger des regards des autres. Elle faisait « comme sii». Comme s’il n’y avait rien. Ni regards. Ni handicap. En somme, une mise en scène du non-dit qui faisait naître un malaise plus grand encore. Ce sont ces « comme si », ces non-dits, ces regards et ces malaises que l’on retrouve au cœur de La Salade.

Dans une mise en abyme du théâtre dans le théâtre, c’est une société du spectacle et l’illusion de la rencontre qui sont au centre du propos. La distribution choisie pour sa réputation et sa capacité joyeuse et culottée à « faire théâtre », à jouer « avec » les personnages autant qu’à les jouer, ajoute un effet de loupe comique et extravagant sur la duplicité, la duperie, le mensonge, l’hypocrisie des relations humaines. Dans un paysage déserté de sentiments sincères, où le naturel a été depuis longtemps chassé au galop, la question de l’amour que l’on peut se porter les uns les autres reste entière et elle est d’autant plus cruciale qu’elle fait cruellement défaut.

© Alice Piemme / AML

AVEC Karim Barras, Jérôme de Falloise, Vincent Minne, Elena Perez, Alexandre Trocki
SON Pierre Alexandre Lampert
LUMIÈRE Amélie Gehin
MAQUILLAGE, PERRUQUES Marie Messien
SCÉNOGRAPHIE, COSTUME Prunelle Rulens
ASSISTANAT Julien Jaillot
ÉCRITURE, MISE EN SCÈNE Baptiste Sornin

Coproduction Théâtre Varia, Théatre de Liège, La Coop asbl et Shelter Prod. Avec le soutien de taxshelter.be, ING et du tax-shelter du gouvernement fédéral belge. Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Service du Théâtre.

Chargée de diffusion : Claire Alex

© Baptiste Sornin

LA PRESSE EN PARLE

« Une farce à la fois hénaurme et subtile, qui se joue des conventions tant théâtrales que sociales », La Libre Culture, Marie Baudet

« Voilà un spectacle comme on les aime : décalé, drôle et brillant ! »  Brussels is yours, Carole Cornet

« Ces comédiens aguerris ne cabotinent pas. Incarnant sérieusement des personnages
qui flirtent avec l’absurde, ils nous entraînent avec vivacité dans cette comédie
farfelue, souvent très drôle » Demandez le programme, Jean Campion

 

Presse écrite:
La Libre Culture, Marie Baudet, critique, 29 novembre 2018
Le Soir, Catherine Makereel, critique, 25 novembre 2018
L’Écho, annonce, 24 novembre 2018

Presse audiovisuelle:
RTBF, La1ère, Entrez sans frapper, Myriam Leroy, 07 décembre 2018
Radio Campus, La conspiration des planches
, Nicolas Naizy, 28 novembre 2018
RTBF, Vivacité, ‘En Direct’, Carole Cornet, 23 novembre 2018

RTBF, Pure fm, Xavier Ess, chronique, 20 novembre 2018
Radio Panik/Screenshot, Palmina Di Meo, interview, 4 novembre 2018 (de 0:03:00 à 0:16:50)

Presse web:
Demandez le programme, Jean Campion, critique, 27 novembre
Suricate Magazine, Loïc Smars, critique, 24 novembre 2018
Brussels is yours, Carole Cornet, 23 novembre 2018

 

Partager la page