Selma Alaoui, Emilie Maquest, Coline Struyf, donnent vie(s) et perspectives au collectif théâtral Mariedl. Depuis 2007, elles ont créé plus d’une dizaine de spectacles joués en Belgique et à l’international. Diplômées de l’INSAS à Bruxelles, elles ont décidé d’associer leurs forces, rêves, ambitions, de croiser leurs regards sur la complexité du monde, de s’interroger de front sur les histoires à désirer, les utopies à fabriquer, les révoltes à exprimer.

Mariedl et le Varia

Les présidentes de Schwab, mise en scène Michel Dezoteux

Les Présidentes – © Danielle Pierre

Vous souvenez-vous de votre première fois au Varia ?

Coline : En 1999, (j’avais alors 16 ans) j’ai découvert Les présidentes de Michel Dezoteux au Théâtre Varia. Je garde un souvenir très précis de la performance des acteurs qui était sauvage, monstrueuse mais également extrêmement tendre et touchante. La langue de Schwab semblait ovniesque mais en même temps d’une limpidité apocalyptique.

 

 

 

En 2007, c’est pour créer le spectacle Anticlimax du même Schwab que Selma nous réunit. Emilie y joue « la petite Marie », traduction de « Mariedl » dans la version originale. Ce sera le spectacle fondateur de notre collaboration.

Anticlimax de Schwab, mise en scène de Selma Alaoui, Mariedl

Anticlimax – © Jacques Verres

 

Emilie Maquest, Selma Alaoui et Coline Struyf fêtent les 10 ans de Mariedl au Théâtre Varia

Peux-tu partager un souvenir mémorable ou une anecdote amusante vécue au Varia ?

Mariedl : Définitivement, notre souvenir mémorable est la joyeuse et sulfureuse fête que nous avons organisée pour les 10 ans de la compagnie alors que nous sortions d’une longue et intense période de travail sur Ce qui arrive. Nous étions très fatiguées et en même temps heureuses de fêter nos spectacles présents, passés et futurs avec toutes les personnes qui ont collaboré avec nous. Ce fut une fête délirante.

 

Des œuvres qui changent la vie

Photo du spectacle Ce qui arrive de Coline Struyf / Mariedl

Ce qui arrive – © Michel Boermans

Quelle est l’œuvre qui vous a le plus marquées en tant que spectatrices ?

L’œuvre de Kathy Acker a marqué l’histoire de Mariedl, c’est une autrice américaine qui nous a beaucoup inspirées. Nous avons créé deux courtes formes en partant de l’écriture performative de Kathy Acker. C’est un univers où l’intimité du quotidien fait jaillir la fiction, les possibilités de s’inventer ou d’être autre par la fiction, rêver les possibilités d’inventer/transformer le monde qui nous entoure.

 

 

Photo du spectacle Black Tarentula de Selma Alaoui / MariedlBlack Tarentula

Black Tarentula- © Alice Piemme

Si Mariedl était …

  • une émotion ?  
  • un animal légendaire ?  
  • un cri d’animal ?
  • une partie du corps ? 
  • un sport olympique ? 
  • un objet du quotidien ?  
  • une figure de style ? 
  • un courant artistique (hors contemporain) ? 

Leurs réponses en image…

Portrait chinois du collectif Mariedl

 


 

Vous voulez tout savoir sur Mariedl ? Rendez-vous > sur le site de la compagnie <

Et pour rencontrer les autres artistes associé.e.s, rendez-vous > sur la page des portraits <


 

L’actualité de la compagnie

Selma Alaoui présente sa nouvelle création : Science-Fictions, au Grand Varia du 6 au 22 octobre et au Théâtre de Liège du 27 au 31 octobre

 

Partager la page