Crée en 2008, Solarium asbl encadre la recherche théâtrale d’Aurore Fattier et des artistes qui lui sont associés.

Aurore Fattier et le Varia

 
Portrait d'Aurore Fattier, metteure en scène, Solarium asbl

Te souviens-tu de ta première fois au Varia ?

Alors, ma première fois au Varia, c’était sûrement en tant que spectatrice, pendant que j’étais à l’INSAS (les spectacles de Michel, d’Armel…). Je me souviens d’avoir été très excitée par ce lieu, et aussi de m’être sentie tout de suite chez moi. Mais je parlerais surtout de mon premier spectacle Phèdre, que j’ai créé au petit Varia en 2008. C’était mon travail de fin d’études de l’INSAS devenu spectacle et c’est un souvenir mémorable, d’autant que Dominique Grosjean n’est plus aujourd’hui…On était tellement heureux …

Peux-tu partager un souvenir mémorable ou une anecdote amusante vécue au Varia ?

Les répétitions de Phèdre, dans la salle de répétition avec Dominique qui déambulait dans la cour avec son HF allumé et qui marmonnait son texte de manière incompréhensible.

Le spectacle Oedipe à Colone de mon ami Vincent Sornaga dans lequel nous étions déguisés en vieux avec des barbes géantes et on montait sur les genoux des spectateurs (ce temps est lointain..).

Des œuvres qui changent la vie

Quel est le spectacle que tu as créé ou auquel tu as participé, qui a eu le plus gros impact sur ta vie ?

Il s’agit d’Othello je pense, que j’ai mis en scène, parce que c’était un spectacle gigantesque (à tous les niveaux : humain, production..) et qu’humainement et métaphysiquement, j’ai traversé quelques-unes des épreuves les plus grandes de ma vie.

Quelle est l’œuvre qui t’as le plus marquée en tant que spectatrice ?

Je pense immédiatement aux spectacles de Franck Castorf, comme Crime et châtiments par exemple. C’est un maître pour moi. 

Certains spectacles de Castelluci aussi et de Grüber.

J’ai aussi eu la chance de voir Mathias Langhoff travailler (en Grèce) et ça m’a beaucoup marquée.

Si Solarium était…

  • une émotion / un sentiment ? La mélancolie (celle de Dürer, la dure, la vraie).
  • un cri d’animal ? Le feulement de renard.
  • un être / un animal légendaire ? Chien/loup.
  • une partie du corps ? Les yeux.
  • un sport olympique ? La course longue, très longue. 
  • un objet du quotidien ? Une poire à lavement (c’est une blague pour mes acteurs).
  • une figure de style ? Pas de figure de style. Surtout pas de métaphore. 
  • un courant artistique  ? Le romantisme évidemment
  • un dicton ? « Elle était de tempérament plus sentimental qu’artiste. » Madame Bovary.

 

Vous voulez tout savoir sur Solarium ? Rendez-vous > sur le site de la compagnie <

Et pour rencontrer les autres artistes associé.e.s, rendez-vous > sur la page des portraits <


 

L’actualité de la compagnie

Aurore Fattier présente sa nouvelle création : Qui a peur, au Grand Varia du 22 avril au 8 mai 2021

Partager la page