UN FILS DE NOTRE TEMPS

Du 14 au 30 Novembre 2019

D’après Ödön von Horvath - Benoît Verhaert - Théâtre de la Chute

  • Lieu: Petit Varia
  • Public: Tout public
Les horaires
  • Le jeudi 14/11 à 20h00

  • Le vendredi 15/11 à 20h00

  • Le samedi 16/11 à 20h00

  • Le mardi 19/11 à 20h00

  • Le mercredi 20/11 à 20h00

  • Le jeudi 21/11 à 20h00

  • Le vendredi 22/11 à 20h00

  • Le samedi 23/11 à 20h00

  • Le mardi 26/11 à 20h00

  • Le mercredi 27/11 à 20h00

  • Le jeudi 28/11 à 20h00

  • Le vendredi 29/11 à 20h00

  • Le samedi 30/11 à 20h00

Vas-y donc à la guerre et apprends ce que c’est !

Benoît Verhaert adapte et met en scène ce dernier roman d’Ödön von Horváth, l’un des plus grands dramaturges de langue allemande du 20e siècle qui mourut peu après sa parution en 1938. 

Un personnage anonyme, un jeune chômeur, s’oppose à son père devenu pacifiste comme toute sa génération après la dernière guerre. Lui, vient de s’engager dans l’armée pour changer le monde, et l’armée lui donnera ce que la société lui a refusé : une appartenance dans l’uniforme ; une sécurité matérielle dans la caserne ; une classe sociale avec le grade de caporal ; une cause dans la défense de sa patrie ; et le père qu’il n’a pas eu dans la figure de son capitaine.

Une histoire entre réalité historique et fantasmagorie qui fait écho au désarroi d’une certaine jeunesse perdue et sans repère dans un monde qui ne tourne plus rond, et dont la résonance avec l’époque actuelle est particulièrement troublante.

> Écoutez ici < Cédric Cerbera (qui incarne Le fils) raconter sa rencontre avec le roman

En savoir plus

© Isabelle De Beir

Dans les murs

Bord de scène 

Mercredi 27 novembre 2019, à l’issue de la représentation.

Thomas Depryck, auteur et dramaturge d’aujourd’hui, rencontre Benoît Verhaert autour du roman d’Odön Von Horváth, auteur contemporain de son temps… 

Pour les étudiants: cette soirée spéciale (représentation + bord de scène) est accessible à 5€

AVEC Cédric Cerbara, Laurie Degand, Gilles Masson, Benoît Verhaert
LUMIÈRE Patrick Pagnoulle
SON Matthieu Kaempfer, Gilles Masson
COSTUME Claudine Perron
CHORÉGRAPHIE Habid Ben Tanfous
CRÉATION MASQUES Odile Dubucq, Sophie Carlier
CRÉATION MAQUILLAGES Sophie Carlier
ASSISTANAT MISE EN SCÈNE Laurie Degand, Pauline Maréchal
MISE EN SCÈNE, SCÉNOGRAPHIE Benoît Verhaert

Un spectacle du Théâtre de la Chute, en coproduction avec le Théâtre Varia. Avec le soutien de taxshelter.be, ING et du tax-shelter du gouvernement fédéral belge.

http://letheatredelachute.wixsite.com/

 

 

© Archives Fédérales Allemandes

 

Presse papier

Quel avenir avons-nous offert à nos enfants ?
Avec une intelligence prophétique, Ödön von Horvath avait anticipé les désordres de la guerre : la haine pour la génération qui mène au conflit ; la fin des cellules familiales décimées ; la perte de sens de l’existence individuelle.  (…) La pièce parle de nous et appelle à un élan de conscience.
La Libre Belgique, Laure Vaucelle, 23 novembre 2019 > Lire la critique <

Un fils de notre temps Génération désenchantée
De détails métaphoriques (ce rideau de scène qui tombe en lambeaux, comme les illusions du protagoniste) en conclusion tragique, Un fils de notre temps questionne la périlleuse recherche d’identité quand le monde n’est pas à la hauteur.
LeSoir.be
, Catherine Makereel, 21 novembre 2019 > Lire la critique <

Un fils de notre temps
C’est le texte visionnaire d’un homme inquiet sur une jeunesse embrigadée par l’idéologie fasciste qui va finir par remettre en question un système auquel elle a cru mais qui nie l’importance de l’individu. Benoît Verhaert en signe une adaptation théâtrale un peu plus de 80 ans plus tard. Parce qu’il faut enfoncer le clou là où ça fait mal. Parce qu’on n’est jamais sûr que les cendres sont tout à fait éteintes.

Moustique
, Eric Russon, critique, 20 novembre 2019
Télé Pocket, Eric Russon, critique, 21 novembre 2019

Presse web


« Un fils de notre temps » au Petit Varia.

Plus de quatre-vingts ans après sa publication, ce texte n’a rien perdu de sa force ni de sa pertinence et offre un parallèle troublant avec notre époque.
RTBF.be, Dominique Mussche, critique, 27 novembre 2019 > Lire la critique <

Un fils de notre temps : une pièce de notre temps
On ressort impressionné par la qualité du monde dans lequel on a baigné pendant ces 75 minutes et par la portée moderne du message de von Horváth
Suricate Magazine, Loïc Smars, 22 novembre 2019 > Lire la critique <

Benoît Verhaert: “Si tu tombes, tu peux toujours te relever!”
Depuis sa sortie du Conservatoire de Bruxelles en 1995, Benoît Verhaert s’est consacré à l’interprétation, à l’écriture et à la mise en scène dans différents théâtres où il se fait remarquer par son talent incommensurable.
Brussels is yours, Carole Cornet, 21 novembre 2019 > Lire la critique <

Une Jeunesse à la dérive
Musiques, lumières, maquillages et masques nous entrainent dans le phantasme.
Demandez le programme, Jean Campion, critique, 18 novembre 2019 > Lire la critique <

Presse audio-visuelle

BX1, LCR, David Courier, interview de Benoît Verhaert, 25 novembre 2019
BX1 +, LCR, Fabrice Grosfilley et David Courier, interview de Benoît Verhaert, 25 novembre 2019 (à partir de 1:46:00)


L’info culturelle

Même si l’on parle de cette tragédie de l’humanité, on va mettre en scène des peurs brutes, comme des peurs d’enfant
(Benoît Verhaert)
RTBF, Musiq3, François Caudron, Interview de Benoît Verhaert, 19 novembre 2019 > Écouter ici <

RCF, Delphine Freyssinet, agenda, 22 novembre 2019

Arabel, Reyan Bouchmal et Alison Luca, intevriew de Benoît Verhaert, 25 novembre 2019

Partager la page