Lieu
Théâtre Varia
Durée
3h ou 4h en continu
Langues
FR
Accessibilité
PMR accomapgnant
Tarifs
Théâtre
Performance
Installation
Création

La dignité dans le corps, des héros·ïnes racisé·es contemporain.es se racontent. Quand les discriminations s'invitent jusque dans le lit, comment se réparer, s'enjailler et s'empouvoirer ? Une invitation à décoloniser nos imaginaires collectifs. 

Représentations

RÉSUMÉ

« En tant que femme noire adoptée, j’ai besoin de tuer mon propre racisme. Ces rencontres nous concernent tous.tes, elles agissent comme un révélateur d’imaginaires collectifs en mouvement.” Lucile Saada Choquet  

Dans une grande structure en bois entourée de rideaux semi-transparents, la performeuse Lucile Saada Choquet accueille sur un lit des personnes racisées, perçues comme noires, arabes, berbères, asiatiques, latinas ou métisses. Chaque rencontre se déroule en tête-à-tête pendant 30minutes, l’invité·e est convié·e à échanger sur son rapport au lit, aux corps et à nos héritages. L’installation Jusque dans nos lits est un espace-temps dédié à la non-productivité, faisant la part belle à la vulnérabilité et à l’écoute des héroin·es racisé·es contemporain·es. A partir de l’expérience commune de la charge raciale, Lucile Saada Choquet tisse des liens entre ses invité.es. C’est un travail de mémoire du trauma colonial qui impacte chacun·e différemment. Cette installation tente de nous réparer collectivement avec celleux qui parlent et celleux qui apprennent à écouter. Ce premier geste artistique s’appréhende comme un cadeau fait à tous·tes, où l’on rêve d’une prise en charge collective des narrations systématiquement minorisées.  

À travers cette installation performative, Lucile Saada Choquet construit une chambre à soi, résolument ouverte à la parole de l’autre. Partant du récit de sa condition de femme adoptée, elle invite des personnes dont les voix et les corps sont rarement représenté·es sur les scènes contemporaines à s'exprimer publiquement. Avec elle, les participant·es dessinent un territoire narratif commun, diversifié et généreux, où s’offrent en partage des expériences invisibilisées. Ensemble, iels tissent les fils d’une résistance du quotidien, et engagent un geste militant extrêmement concret. La présence du lit est prétexte à parler sommeil, cheveux, rituels, amours, sexualités… Une façon de repolitiser des espaces de vie privée : comment le racisme systémique de nos sociétés pénètre-t-il jusque dans l’intime ?   

Véritable enquête théâtrale, Jusque dans nos lits visibilise des paroles trop souvent ignorées dans les institutions culturelles, et nous propose de repenser notre aptitude à les entendre en acceptant d'être bousculé.es dans nos privilèges. En impliquant les spectateur·ices dans une écoute profondément active, Lucile Saada Choquet nous invite à un moment à la fois doux et révolutionnaire, pour tenter de réinventer nos horizons communs. 

 

Aria Ann / Théâtre de Poche d'Hédé -Bazouges
Distribution

Conception et performance Lucile Saada Choquet

Dramaturgie Petra Van Brabandt

Scénographie Aria Ann direction

Technique Inès Isimbi ou Valentin Coppens

Développement, production, diffusion -Habemus papam

Visuel cover -Gabriel Maydieu

Crédits

Avec le compagnonnage de Café Congo (Bruxelles)

Projet accueilli et soutenu dans le cadre du réseau REM –Résidences Européennes en Mouvement

Collaboration Balsamine (Schaerbeek, Belgique), Grütli (Genève, Suisse), Théâtre de Poche (HédéBazouges, France)

Avec le soutien de la Chaufferie –Acte 1, La Bellone, Mars - Mons arts de la scène, Le Rideau de Bruxelles

Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles, service général de la Création artistique